• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
Ouverture du FSM 2013, Tunisie

Ouverture du FSM 2013, Tunisie

Ouverture du FSM 2013, Tunisie

Ouverture du FSM 2013, Tunisie

Ouverture du FSM 2013, Tunisie

Ouverture du FSM 2013, Tunisie

Ouverture du FSM 2013, Tunisie

Ouverture du FSM 2013, Tunisie

Ouverture du FSM 2013, Tunisie

Ouverture du FSM 2013, Tunisie

Ouverture du FSM 2013, Tunisie

Ouverture du FSM 2013, Tunisie

Ouverture du FSM 2013, Tunisie

Ouverture du FSM 2013, Tunisie

Ouverture du FSM 2013, Tunisie

Ouverture du FSM 2013, Tunisie

Ouverture du FSM 2013, Tunisie Ouverture du FSM 2013, Tunisie Ouverture du FSM 2013, Tunisie Ouverture du FSM 2013, Tunisie Ouverture du FSM 2013, Tunisie Ouverture du FSM 2013, Tunisie Ouverture du FSM 2013, Tunisie Ouverture du FSM 2013, Tunisie

Rassemblement haut en couleur au Forum social mondial en Tunisie

28.03.2013

Des dizaines de milliers de personnes sont rassemblées dans les rues pour l’ouverture du Forum social mondial (FSM) à Tunis. “Un autre monde est possible” confirment les manifestant(e)s, qui demandent une justice sociale et non des politiques néo-libérales.

Le secrétaire général Jyrki Raina et le secrétaire général adjoint Fernando Lopes de IndustriALL ont marché, le 26 mars, avec plus de 30.000 participant(e)s du monde entier dans l’avenue Mohammed V au centre de Tunis, pour l'ouverture du Forum social mondial (FSM). Les affiliés de IndustriALL d'Afrique du Sud, du Brésil, de Colombie, du Canada, d'Allemagne, d'Italie, de France, de Belgique et d'autres pays étaient présents à ce rassemblement haut en couleur.

Des séminaires sur une grande variété de sujets sont organisés au FSM du 26 au 30 mars, qui vont de la lutte contre les politiques néo-libérales d'austérité, au soutien de l'égalité entre hommes et femmes, au développement démocratique et aux droits de la personne en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

Lors d’une session concernant la taxe sur les transactions financières (TTF), les syndicats et les organisations non-gouvernementales ont approuvé la poursuite de la campagne en faveur de la TTF, la justice fiscale et l'abolition des paradis fiscaux et des réglementations facilitant l’évasion fiscale. Une impulsion a été donnée en janvier à la campagne, quand onze États membres de l'Union européenne ont décidé de s'engager en faveur de la TTF. Ces pays représentent les deux tiers du produit intérieur brut de l’UE.

Déjà 40 pays, du Brésil au Pakistan, appliquent une taxe sur les transactions financières sous une forme ou une autre. Cela va à l'encontre de l'argument selon lequel la TTF est impossible tant qu’elle ne s’applique pas au monde entier. Comme le font remarquer les syndicats mondiaux, la TTF permettrait, au fil des ans, de réduire les échanges spéculatifs à court terme et de financer des programmes de reprise économique à forte intensité d'emplois, la protection sociale et le développement d'une action sur le changement climatique.

Auparavant, la direction de IndustriALL avait rencontré le gouvernement, la confédération syndicale UGTT et ses syndicats sectoriels des industries de la métallurgie, du textile et de la pétrochimie, pour confirmer à nouveau son soutien au processus démocratique de développement en Tunisie.

Les stratégies de IndustriALL et son action pour soutenir les syndicats libres et indépendants au Moyen-Orient et en Afrique du Nord feront l'objet d'un débat à la conférence régionale qui se tiendra les 4-5 avril à Beyrouth.