• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Réaction au versement par Benetton d’1,1 million de dollars au fonds d’indemnisation de Rana Plaza

17.04.2015

Comme suite à l’annonce du versement par Benetton d’1,1 million de dollars au fonds d’indemnisation de Rana Plaza géré par l’OIT, UNI et IndustriALL, les deux fédérations internationales qui font campagne pour une indemnisation juste et équitable des victimes, ont fait la déclaration suivante :

Le Secrétaire général d’UNI, Philip Jennings, a déclaré : “Nous sommes profondément déçus de la contribution de Benetton. C’est un geste symbolique et nous les appelons à faire davantage. Nous allons poursuivre nos efforts pour que Benetton augmente son apport.

“Les consultants qu’ils ont engagés leur ont été de mauvais conseil en proposant la voie de la mesquinerie. Il est ici question de la vie des gens et pas d’une période de soldes.

“Primark, qui se fournissait également à Rana Plaza, a versé 7,3 millions de dollar d’indemnités, mais Benetton ne considère pas les victimes comme des personnes qui méritent l’attention et la compassion prônée par la marque.”

Le Secrétaire général d’IndustriALL, Jyrki Raina, a déclaré : “Bien que chaque centime compte et nous rapproche du but qui est d’offrir un avenir aux victimes, Benetton avait la possibilité de prendre le haut du pavé dans son secteur et de refermer une fois pour toutes l’un des chapitres les plus sombres de son histoire.

“Ceux qui sont morts à Rana Plaza étaient des personnes qui incarnaient les couleurs unies de Benetton (United Colors of Benetton). Nous sommes d’avis qu’un apport de 5 millions de dollars aurait été respectueux de leur sacrifice.”

En dépit du fait d’être lié directement à Rana Plaza, ce n’est qu’au bout de deux années de campagnes menées par des syndicats et des ONG que Benetton a annoncé il y a un mois environ qu’il allait contribuer au fonds d’indemnisation. Benetton a engagé PricewaterhouseCoopers pour le conseiller sur le montant que l’entreprise devrait verser.

Nos deux fédérations internationales ont été très surprises de ce choix, sachant que PricewaterhouseCoopers n’est pas connu pour son expertise dans le domaine du calcul d’indemnités après des accidents industriels au sein des chaînes internationales d’approvisionnement. De plus, PricewaterhouseCoopers a lui-même demandé l’avis de WRAP (Worldwide Responsible Accredited Production), connu pour avoir effectué des inspections bancales dans des usines et failli à dénoncer les problèmes structurels du bâtiment de Rana Plaza lui-même avant son effondrement.

UNI et IndustriALL sont les deux fédérations syndicales internationales qui ont conçu et signé l’Accord sur les mesures de sécurité ayant trait aux incendies et aux bâtiments au Bangladesh dans le sillage de la tragédie du Rana Plaza. L’Accord du Bangladesh a été signé par près de 200 enseignes mondiales et environ 1.500 usines et 2 millions de travailleurs et travailleuses tombent sous son application.

Les deux fédérations syndicales internationales appellent instamment Benetton à faire une plus importante contribution au fonds d’indemnisation.