• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Délégation de Unite au Parlement

Délégation de Unite au Parlement

“Bloquez la reprise de GKN – Protégez les emplois, les gens qui en dépendent et la sécurité nationale”

“Aucune valeur n’est accordée à ce que nous avons accompli, à notre histoire. C’est juste du fric facile pour des spéculateurs à court terme” John Sweeney, GKN Filton

“Je me rappelle étant à l’école et regardant par la fenêtre le Concorde décoller. Je voulais faire partie de l’aventure. Melrose met tout ça en danger” Dave Tiley, GKN Filton

Royaume-Uni : les travailleurs et travailleuses de GKN exhortent le gouvernement à bloquer l’OPA fondée sur l’endettement

01.03.2018

Les travailleurs et travailleuses de GKN ont traversé l’Angleterre pour se rendre au Parlement afin d’exiger du gouvernement de Theresa May qu’il bloque une OPA, fondée sur l’endettement, lancée sur l’une des compagnies les plus anciennes du Royaume-Uni.

Entreprise spécialisée dans l’automobile et l’aérospatial, GKN, dont les racines remontent à 1759, à l’aube de la révolution industrielle, fait face à une offre de rachat hostile et financée par la dette de la part de Melrose, un spécialiste des “redressements”. L’offre laisserait à GKN une dette d’1,3 milliards de livres, alors que les conseillers de Melrose engrangeraient jusqu’à 140 millions de livres d’honoraires. Les travailleurs et travailleuses sont convaincus qu’on attendra d’eux qu’ils remboursent la dette à coup d’économies drastiques et de restructurations.

GKN emploie 6.000 travailleurs et travailleuses sur 14 sites à travers le Royaume-Uni. Ce 28 février, les travailleurs et travailleuses des secteurs de l’aérospatial, de l’automobile et de la défense issus de sites répartis dans tout le pays se sont rendus au Parlement pour faire pression sur les Représentants et appeler le gouvernement à bloquer la prise de pouvoir sur leur entreprise.

Unite, affilié d’IndustriALL Global Union, exhorte le gouvernement à bloquer l’offre de Melrose au nom de l’intérêt public, sur base de la sécurité nationale, GKN fournissant et assurant la maintenance de matériel militaire britannique.

Unite est convaincu que l’offre de Melrose s’appuie sur d’énormes prêts destinés à leurrer les actionnaires avec un “dividende exceptionnel” pour ensuite faire porter la charge de la dette sur les épaules de GKN. L’objectif de la reprise ne va pas beaucoup plus loin que des rémunérations aux actionnaires, banques et cadres dirigeants de Melrose qui se pressent au portillon pour se partager 280 millions de livres en primes. Melrose n’a aucun plan sérieux sur le long terme, s’agissant du futur de GKN, qui repose sur des investissements permettant de défendre ses milliers d’emplois hautement qualifiés.

Une reprise par Melrose pourrait mener GKN a être revendu par morceaux avec à la clé des emplois perdus ou délocalisés.

Le Secrétaire général adjoint de Unite, Tony Burke, en charge du secteur manufacturier, a déclaré :

“GKN est un acteur de classe mondiale, essentiel pour la stratégie industrielle du gouvernement et l’un de joyau de la couronne du secteur manufacturier britannique.

“Dans les mains de Melrose, tout cela serait mis en péril et la vision de nos ministres voulant faire du Royaume-Uni un leader en matière de véhicules électriques pourrait se retrouver en lambeaux.

“Une offre reposant sur l’endettement, comme celle de Melrose, ne pourrait pas se produire en France ou en Allemagne. Theresa May a dit qu’elle agirait dans l’intérêt national. Il est temps qu’elle le fasse et sauve des emplois britanniques en s’assurant que son gouvernement bloque la reprise de GKN.”

IndustriALL et IndustriAll Europe avait précédemment écrit à Unite, pour exprimer leur soutien par rapport à sa position. S’exprimant en prévision du rassemblement au Parlement, notre Secrétaire général adjoint Kemal Özkan avait déclaré :

“Melrose ne montre aucune intention d’investir dans GKN ni de pérenniser ses milliers d’emplois qualifiés. Ce coup, fondé sur l’endettement, n’est destiné qu’à créer un profit à court terme pour les actionnaires et des primes pour des cadres dirigeants.

“Nous soutenons Unite dans son opposition aux spéculateurs qui se repaissent aux dépens de l’économie productive.”