Jump to main content
IndustriALL logotype
Article placeholder image

Solidarité des travailleurs sud-africains de Unilever avec leurs collègues néerlandais

21 March, 2013Les membres du syndicat sud-africain CEPPWAWU, affilié à IndustriALL, ont fait un arrêt de travail d’un jour et demi le 15 et le 18 mars, dans une forte manifestation de solidarité internationale avec les travailleurs et travailleuses de Unilever aux Pays-Bas dont les emplois ont été externalisés.

Aux Pays-Bas, les salariés chargés du nettoyage, de la restauration, de la sécurité et de l’accueil sont membres de FNV Bondgenoten, affilié à IndustriALL Global Union,. Le géant anglo-néerlandais de l’alimentation et de la chimie Unilever a signé un accord avec Sodexo en 2012 pour l’externalisation de la gestion des installations de l’entreprise chargées des services en Europe. Unilever a rejeté les principales revendications des salariés aux Pays-Bas, transférés chez Sodexo, concernant le maintien des principaux avantages, notamment les retraites et les garanties dans le travail.

Les travailleurs et travailleuses de Unilever en Afrique du Sud, membres du syndicat de la chimie, de l’énergie, du papier, de l’impression, du bois et des secteurs connexes, CEPPWAWU, ont cessé le travail à Boksburg le 15 mars à 13 heures et toute la journée du 18 mars en demandant instamment à la direction de Unilever de négocier un accord de transfert raisonnable avec FNV Bondgenoten.

L’autre raison de l’action à Boksburg concerne un projet d’accord de reconnaissance annoncé récemment par la direction locale de Unilever Boksburg dont l’application amènera des changements importants dans la classification des emplois et une réévaluation de la position des opérateurs généraux.

Un délégué syndical du CEPPWAWU chez Unilever a déclaré:

L’action de solidarité offre également la possibilité de montrer à la direction notre force et notre unité face aux défis auxquels nous sommes actuellement confrontés en Afrique du Sud. Parmi ces défis, il y a l’inquiétude de subir des coupes salariales résultant de la restructuration qui produiront, dans les faits, une rétrogradation de certaines catégories de salariés, alors que leurs tâches continueront d’être les mêmes qu’auparavant.

Kemal Özkan, secrétaire général adjoint de IndustriALL Global Union, a transmis l’assurance du soutien total de l’Internationale à la grève menée à Boksburg.

Unilever est un conglomérat mondial géant de biens de consommation, dont les bénéfices ne cessent d’augmenter. Cependant, les syndicats sont ciblés dans le monde entier et subissent une pression de plus en plus forte de l’employeur, et cette tendance mondiale est une source d’inquiétudes. Les travailleurs et travailleuses agissent au plan international pour répondre à cette nouvelle agression dans le cadre du réseau syndical de Unilever