Jump to main content
IndustriALL logotype
Article placeholder image

Soutien au SME au Mexique

22 November, 2012IndustriALL exige le respect de l’ordonnance du tribunal portant sur la protection accordée au syndicat mexicain des électriciens.

Le Conseil fédéral mexicain de conciliation et d’arbitration refuse d’appliquer l’ordonnance du tribunal portant sur la protection du syndicat mexicain des électriciens (Sindicato Mexicano de Electricistas –  SME) obtenue cette année en septembre, dernier épisode d’un conflit acharné qui dure depuis 2010. En réponse, les syndicats ont agi solidairement avec le SME en écrivant aux tribunaux mexicains pour exiger le respect de cette décision juridique.

Les syndicats internationaux, notamment IndustriALL Global Union, ont affirmé leur solidarité avec le syndicat mexicain des électriciens (SME) en réponse au refus du Conseil fédéral mexicain de conciliation et d’arbitration d’appliquer l’ordonnance du tribunal portant sur la protection accordée aux membres du SME.

Le 13 septembre de cette année, après trois ans d’un conflit acharné et d’une affaire judiciaire  prolongée, la première tournée de la deuxième cour collégiale itinérante a signifié la protection des droits des 16.599 membres du SME qui n’avaient pas accepté la résiliation de leur contrat d’emploi, et ordonné leur réintégration comme salariés de la Commission fédérale d’électricité (CFE), l’entreprise qui a remplacé leur ancien employeur.

En août 2010, leurs contrats d’emploi individuels avec l’entreprise d’État de distribution d’électricité Luz y Fuerza del Centro (LyFC) avaient été annulés de même que la convention collective entre cette entreprise et le SME. Le droit de transfert automatique du contrat d’emploi à la CFE avait également été refusé.

Le Conseil a refusé d’appliquer la décision de justice, et le Service de l’administration et du transfert de biens (Servicio de Administración y Enajenación de Bienes – SAE) a interjeté appel à la Cour suprême de façon à bloquer la décision.

Le SME a lancé un appel de solidarité et une campagne massive d’envoi de lettres au SAE, pour demander l’application de la décision de justice.

IndustriALL Global Union a écrit à la Cour suprême du Mexique pour exprimer sa solidarité et son soutien au SME, et souligner “les tentatives d’opposition au pouvoir judiciaire par des pressions politiques et des manœuvres juridiques pour éviter d’appliquer une décision de la deuxième cour collégiale du travail, et laisser les travailleurs et travailleuses lésés se battre pour leur droit à une vie digne et à la reconnaissance de leurs conquêtes ouvrières historiques, dans une position juridiquement vulnérable et socialement précaire”.