• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Des touristes qui ont survécu à une attaque de terroristes armés au musée national de Tunisie le 18 mars 2015. REUTERS/Zoubeir Souissi

Tunisie: ‘Ils ne voleront pas notre révolution!’

19.03.2015

IndustriALL Global Union dénonce très fermement l’odieuse attaque terroriste qui a eu lieu hier à Tunis, causant la mort d’au moins 22 personnes et plus de 40 blessés. 

La brutale attaque au musée Bardo dans la capitale tunisienne est un coup terrible porté au pays, où deux élections démocratiques paisibles ont eu lieu depuis la chute du dictateur Zine El Abidine Ben Ali lors d’un soulèvement populaire en 2011.

Selon Tahar Berberi, dirigeant du syndicat des travailleurs de la métallurgie et de l’électronique FGME-UGTT, affilié à IndustriALL, les gens sont immédiatement descendus dans la rue en criant: “Nous ne nous laisserons pas voler notre révolution,” en réaction à la nouvelle de l’attaque.

“Nous présentons notre profonde sympathie aux proches des victimes assassinées en espérant que les nombreux blessés se rétabliront rapidement. Il ne sera jamais permis aux terroristes de nuire à la volonté de démocratie et de paix de la population tunisienne, pour laquelle les syndicats ont tant combattu,” a dit Jyrki Raina, secrétaire général de IndustriALL.

Pour montrer sa colère, la centrale syndicale nationale, UGTT, organise cet après-midi un rassemblement de syndicalistes et de citoyen(ne)s devant le Parlement national, pour exprimer sa solidarité aux victimes et son rejet du terrorisme.  

“Les syndicats tunisiens sont unis pour condamner cette lâche attaque qui ne pourra que renforcer notre solidarité. Nous sortirons plus renforcés qu’auparavant,” a dit Berberi.

Les syndicats ont joué un rôle central il y a quatre ans pour établir la démocratie en Tunisie et renverser la dictature.

“Toutes les organisations politiques et civiques ont mis de côté leurs différences et se tiennent derrière le président et le gouvernement tunisien,” a dit Berberi.

On compte parmi les morts vingt touristes étrangers, selon les autorités tunisiennes.

“Sans oublier la tragédie humaine, cette attaque est préjudiciable au pays et à son économie,” a dit Berberi. “Les agences de tourisme annulent déjà des voyages.”

Dimanche, le comité exécutif de l’UGTT examinera la possibilité d’un appel en vue d’une conférence internationale pour lutter contre le terrorisme à laquelle participeraient des organisations de la force sociale mondiale et de la société civile, a dit Berberi.

En reconnaissance de la contribution des syndicats à la démocratie, IndustriALL avait organisé une  réunion de son comité exécutif à Tunis, en décembre dernier, pour soutenir l’établissement d’une société nouvelle dans laquelle les syndicats et les travailleurs et travailleuses jouent un rôle important.

La semaine prochaine, IndustriALL enverra une importante délégation au Forum social mondial qui se tiendra à Tunis du 25 au 28 mars. “Le mouvement social en Tunisie et dans la région compte sur le soutien mondial des forces démocratiques pour s’opposer à la violence et au terrorisme,” a dit Abderrahmane Hihihi, coordonnateur du Forum.

IndustriALL participera à l’évènement en animant plusieurs ateliers avec des affiliés et des partenaires sociaux.

“La communauté internationale doit maintenant montrer plus que jamais sa solidarité envers la Tunisie,” a dit Raina.