Jump to main content
IndustriALL logotype

Turquie : des mineurs en colère protestent contre la privatisation des charbonnages

14 July, 2016Des milliers de mineurs, d’hommes et de femmes politiques, de représentants des ONG et des communautés locales ont manifesté aujourd’hui contre les tentatives du gouvernement de privatiser et de fermer des mines de charbon dans la région de Zonguldak en Turquie.

Le rassemblement était organisé par l’affilié d’IndustriALL Global Union, le Syndicat général des Mineurs (Genel Maden-Is), qui représente les mineurs des charbonnages de la région.

Il faisait suite à une autre grande manifestation de mineurs au centre de Zonguldak, fin juin, pour protester contre une étude du gouvernement qui recommande la privatisation et la possible fermeture de l’Agence turque du Charbon (TTK). La TTK est en charge des mines de charbon qui sont la propriété de l’État en Turquie. Genel Maden-Is a réitéré sa revendication visant à augmenter la production et à employer 5.500 travailleurs et travailleuses supplémentaires pour optimiser les activités minières dans la région.

Zonguldak est la capitale turque du charbon, dont l’exploitation est la principale activité économique de la région du Nord-Ouest de la Mer Noire depuis 1849.

Après cette annonce, l’Agence turque pour la Privatisation, gérée par le cabinet du Premier Ministre, a envoyé un courrier à la direction de la TTK pour lui demander d’envoyer un inventaire de ses avoirs, avec une attention particulière pour Karadon, dans la région de Zonguldak. Genel Maden-Is est d’avis qu’il s’agit d’un signal clair de la privatisation et de la fermeture imminente de la mine de Karadon.

“Jamais nous ne le permettrons,” a déclaré Ahmet Demirci, Président général de Genel Maden-Is. “Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour arrêter cette folie, la TTK ne peut pas être privatisée.”

En période de difficultés économiques, Zonguldak et ses mines de charbon ont subi la pression des gouvernements successifs. Au début des années 90, des milliers de mineurs et de membres de leurs communautés ont organisé une marche historique qui a forcé le gouvernement à retirer ses plans de privatisation et de fermeture des puits.

La région de Zonguldak compte trois gisements principaux : Alacaagzi, Kozlu et Karadon. Elle est connue pour ses graves accidents miniers et on estime qu’environ 5.000 mineurs ont perdu la vie à Zonguldak. Les pertes humaines les plus récentes ont eu lieu en janvier 2013, avec huit victimes, et en mai 2010 avec 30 décès à déplorer. Le plus grand nombre de décès par suite d’un accident unique dans cette région a eu lieu en 1992 à Kozlu lorsque 263 mineurs ont été tués.

“En Turquie, Zonguldak est synonyme de charbonnage et vice-versa,” confie Kemal Özkan, Secrétaire général adjoint d’IndustriALL. “Vouloir fermer les mines transformerait Zonguldak en ville-fantôme. Notre fédération syndicale internationale va continuer à offrir sa solidarité à Genel Maden-Is et ses membres dans le cadre de cette lutte.”

Des mineurs ont récemment mené une grève de la faim à propos du non-paiement de salaires au sein de deux mines de Zonguldak qui fonctionnaient sans autorisation.