Jump to main content
IndustriALL logotype

UAW perd les élections par 29 voix à l’usine de VW de Chattanooga

18 June, 2019Comme en 2014, les politiciens de droite, les groupes de pression, la compagnie et les cabinets de conseil juridique spécialisés dans le démantèlement syndical ont fait tout leur possible pour empêcher l’affilié à IndustriALL, l’UAW, de remporter les élections syndicales à l’usine Volkswagen de Chattanooga, située dans l’état du Tennessee, aux États-Unis.

En fin de compte, la différence entre le choix d’un milieu de travail syndiqué et le choix d’un milieu de travail sans réelle représentation des travailleurs a été faible puisque 833 employés ont voté contre la représentation syndicale et 776 en faveur, soit une différence de 29 voix seulement.

Bien que l’UAW et le mouvement syndical mondial faisaient preuve de plus d'optimisme cette fois-ci par rapport à 2014, les manœuvres d’intimidation de l’important mouvement antisyndical établi dans le sud des Etats-Unis se sont avérées être plus fortes.

Pendant neuf semaines, les employés de VW ont été informés que la victoire du oui représenterait non seulement une grave menace pour l’emploi, mais aussi un déclin économique de l’Etat du Tennessee et de l’ensemble du sud des Etats-Unis.

La propagande antisyndicale est inacceptable, mais aussi rare chez Volkswagen où 121 des 122 sites de production au niveau mondial sont syndiqués, et la négociation collective et le dialogue social font naturellement partie des procédures quotidiennes. Durant de nombreuses années, Volkswagen a eu un comportement agressif envers les syndicat aux Etats-Unis, allant jusqu’à payer de grosses sommes d’argent à des cabinets de conseil juridique spécialisés dans le démantèlement syndical au lieu d’investir dans les employés et les produits. A l’approche du vote, le comportement de VW a été tout sauf neutre.

Le Secrétaire général d’IndustriALL, Valter Sanches, a déclaré:

« Nous sommes passés très près de la victoire et nous continuerons de faire cause commune avec nos collègues de l’usine VW de Chattanooga. Nous ne laisserons pas ces politiques antisyndicales systématiques gagner. »

IndustriALL Global Union condamne fermement ce comportement et s’en tient à la décision de suspendre l’accord cadre mondial avec Volkswagen prise en janvier de cette année, en tant que signe de protestation fort.

Georg Leutert, Directeur d’IndustriALL en charge de l’industrie automobile, a indiqué:

« Le sud des États-Unis est probablement une des régions les plus antisyndicales dans le monde. Pour nous, c’est un encouragement à redoubler nos efforts avec nos affiliés américains, comme les travailleurs méritent de jouir des mêmes droits et conditions de travail décentes que les travailleurs employés dans les autres régions du monde ».

IndustriALL et ses affiliées sont solidaires avec les travailleurs de Volkswagen de Chattanooga. Plus de 50 messages de solidarité de plus de 20 pays ont été envoyés à  la section locale 42 de l’UAW de Chattanooga; des lettres de soutien, des vidéos et des photos sont également parvenues de toutes les usines de VW situées en Allemagne, pays d’origine de l’entreprise.