Jump to main content
IndustriALL logotype

Ukraine : des mineurs en colère de n’être pas payés manifestent sous terre

31 October, 2018La tragédie sans fin du non-paiement des mineurs ukrainiens entraîne une nouvelle vague de manifestations sous terre. Des mineurs en colère, ensemble avec leurs leaders syndicaux et un parlementaire, revendiquent le versement de tous leurs arriérés de salaire pour la période allant de juin à septembre 2018 et pour certains mois de la période 2015-2017.

Le 19 octobre, 33 mineurs de cette mine ont entamé, sous terre, à une profondeur de 600 mètres, un mouvement de protestation contre le non-paiement des salaires. Les leaders et militants de la section locale du NPGU ont apporté leur soutien aux manifestants et leur ont fourni de l’eau, de la nourriture et des médicaments. En raison de conditions dangereuses et malsaines, la santé des mineurs s’est détériorée.

Oleksandr Cherkasov, un mineur de 31 ans, a notamment perdu plusieurs fois connaissance et une autre personne a été victime d’une crise de nerfs. Ils ont été transportés à l’hôpital. Certains autres mineurs ont dû mettre un terme à leur participation pour raisons familiales.

Le 27 octobre, un éboulement a eu lieu près de l’endroit où les travailleurs de la mine, qui porte le nom de G. Kapustin, et un membre du parlement d’Ukraine sympathisant menaient leur action de protestation. En dépit de cet incident et de problèmes de santé, 15 mineurs poursuivent leurs protestations et ont refusé de regagner la surface tant que les arriérés de l’ensemble des salaires n’auront pas été apurés.

Les mineurs sont inquiets de l’approche adoptée par les autorités du pays. Par exemple, le Ministre de l’énergie et de l’industrie charbonnière d’Ukraine a approuvé au milieu de l’action de protestation un congé de deux semaines pour le directeur général de PJSC "Lysychanskvugillia". En réaction, les mineurs ont réclamé la démission du directeur pour son incapacité à prendre toute mesure constructive pour résoudre le problème des arriérés de salaire.

Le Président de la Confédération des syndicat libres d’Ukraine (KVPU) et du Syndicat indépendant des mineurs d’Ukraine (NPGU), un affilié d’IndustriALL Global Union, Mykhailo Volynets, s’est rendu dans les entrailles de la mine G. Kapustin PJSC "Lysychanskvugillia" pour y rencontrer les protestataires. Un représentant du Ministère de l’énergie et de l’industrie charbonnière d’Ukraine et un autre de la direction de l’entreprise ont également rendu visite aux mineurs.

Volynets a déclaré :“Ces mineurs font véritablement preuve de courage et d’intégrité au cours de leur lutte en faveur de la justice et de salaires équitables. Mais je suis gravement inquiet pour leur santé et leur vie. Durant mon passage au fond de cette mine, je me suis entretenu avec eux et je n’ai pu manquer de constater à quel point ils étaient épuisés. Certains d’entre eux paraissaient avoir des problèmes de santé. La qualité de l’air et l’humidité ambiante au sein de la mine sont également un sujet de préoccupation.”

La problématique des arriérés de salaire au sein des mines de charbon étatisées est toujours présente et provoque des tensions sociales. En Ukraine, les mineurs évoluent dans des conditions extrêmement difficiles et dangereuses. Cependant, leurs salaires ne sont pas élevés. Un mineur qualifié perçoit 8.000-9.000 UAH (US$280-320), et même ces maigres salaires ne sont pas versés en temps et en heure.

La semaine dernière, des actions de protestation visant les arriérés de salaires ont eu lieu dans les mines de SOE “Selydivvugillia” et SOE “Myrnohradvugillia”.

Selon les informations qui nous sont parvenues, au 20 octobre, les arriérés de salaires concernant les entreprises charbonnières étatisées se montaient à 685 millions de hryvnias (21,5 millions de dollars). Au 1er novembre, les arriérés pourraient atteindre 1,2 milliard de hryvnias (42,6 millions de dollars), car c’est le moment où les salaires d’octobre doivent être versés.

Le NPGU a fait état de la problématique des arriérés de salaires auprès de certains membres du Parlement d’Ukraine et lancé des actions de solidarité.

Dans son message de solidarité au NPGU, Valter Sanches, Secrétaire général d’IndustriALL écrit :

“Nous réitérons notre total soutien ainsi que notre solidarité à l’égard des mineurs des entreprises charbonnières étatisées et nous vous rejoignons pour appeler le gouvernement d’Ukraine à verser l’ensemble des arriérés de salaires sans plus de délais.”

IndustriALL Global Union a également instamment appelé ses affiliés du secteur du charbon à manifester leur solidarité avec les mineurs ukrainiens en lutte.