• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Une explosion chez Gerdau fait trois morts au Brésil

18.11.2016

Trois travailleurs ont perdu la vie et un autre a été blessé dans une explosion survenue à l'usine Gerdau de Ouro Branco, au Brésil, le 14 novembre.

Les trois travailleurs, membres de notre affiliée CNTM/FS et employés par un sous-traitant, effectuaient des travaux de maintenance au moment de l'explosion.

Au Brésil, les sous-traitants emploient près de 27 pour cent des travailleurs. D'après un rapport de notre affiliée CUT, par comparaison avec leurs collègues ayant une relation d'emploi directe, ceux des sous-traitants ont des taux d'accidents et de maladies du travail plus élevés. D'après ce rapport toujours, la fréquence des accidents des travailleurs des sous-traitants est le double de celle des autres salariés : 5,95 pour cent contre 2,65 pour cent.

 Plusieurs affiliés brésiliens d'IndustriALL font campagne depuis des années pour bloquer un projet de loi (PEC 55) actuellement à l'examen au sénat qui, s'il était adopté, permettrait aux employeurs du secteur privé de sous-traiter le travail comme bon leur semble. Des grèves sont prévues le 25 novembre pour protester contre le PEC 55 et d'autres réformes.

Il arrive souvent que les travailleurs précaires ne puissent être représentés par le même syndicat que les travailleurs permanents. Mais les syndicats de Gerdau d'Argentine, du Brésil, du Canada, du Chili, des États-Unis, du Pérou et d'Uruguay font tout ce qu'ils peuvent pour protéger ces travailleurs et combattre la stratégie antisyndicale de l'entreprise, défendre les droits des travailleurs, obtenir la reconnaissance des comités d'entreprise et négocier un accord mondial sur la santé et la sécurité.

Jorge Almeida, le Secrétaire régional d'IndustriALL pour l'Amérique latine et les Caraïbes, déclare :

Le Brésil a ratifié la convention 155 de l'OIT sur la santé et la sécurité en 1995. En 2005, l'OIT a adopté une série de recommandations sur la santé et la sécurité dans la métallurgie et la sidérurgie et a défini les responsabilités, les devoirs et les droits de chaque partie.

IndustriALL exhorte Gerdau à respecter la législation du travail brésilienne et internationale qui prescrit que les travailleurs ont droit à la santé et à la sécurité sur leur lieu de travail.

Après l'accident, l'entreprise brésilienne a publié un communiqué proposant son aide aux familles des victimes et disant qu'elle enquête sur les causes de l'accident.