• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Des travailleurs fous de joie célèbrent la victoire syndicale à l’usine Pirelli d’Izmit, en Turquie.

La lutte du syndicat turc Lastik-Is a conduit à l’obtention d’emplois permanents pour 1.200 travailleurs sous-traitants.

Victoire syndicale historique dans l’industrie du pneu en Turquie

08.01.2015

À l’issue d’une lutte de longue haleine, l’affilié turc d’IndustriALL, Lastik-Is, qui représente les travailleurs et travailleuses du secteur du pneumatique dans le pays, a persuadé deux multinationales concernées de mettre fin à l’externalisation du personnel et à faire rentrer un total de 1.200 sous-traitants dans les effectifs permanents.

À la fin de 2014, Lastik-Is a conclu un accord avec Brisa, une coentreprise entre le Japonais Bridgestone et le Turc Sabanci Group, conduisant l’entreprise à dénoncer ses contrats avec six firmes de sous-traitance. L’entreprise a également accepté d’incorporer les 600 sous-traitants dans la masse salariale à partir du 1er décembre, mettant ainsi fin à la sous-traitance au sein de Brisa. Les nouveaux salariés permanents sont ensuite devenus membres du syndicat.

Les négociations menées par Lastik-Is ont également mené le manufacturier d’origine italienne Pirelli, situé dans la même localité d’Izmit, à accepter de dénoncer ses accords avec 13 sous-traitants employant 600 travailleurs. À la suite de l’intervention de Lastik-Is, Pirelli a accepté de faire de ces anciens ouvriers sous-traitants des membres permanents du personnel. Après avoir rejoint l’entreprise, ces salariés sont immédiatement devenus membres du syndicat.

“En disant non à la sous-traitance dans l’industrie du pneu, nous avons marqué le début d’une nouvelle ère dans la lutte que nous menons contre le travail précaire,” a indiqué Abdullah Karacan, Président général de Lastik-Is. “Cette étape importante va contribuer à l’amélioration des salaires ainsi qu’à l’augmentation de la présence syndicale sur les lieux de travail.”

Au fil du temps, l’externalisation, avec son cortège de bas salaires et de piètres conditions de travail en comparaison avec ceux des salariés permanents, est devenue une menace importante pour la densité syndicale, la négociation collective et la solidarité entre les salariés permanents et les sous-traitants.

“IndustriALL salue et félicite Lastik-Is pour ce très important acquis” a déclaré le Secrétaire général adjoint Kemal Özkan. “C’est ce que nous voulons atteindre par le biais de notre campagne mondiale et notre lutte contre le travail précaire.”