• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
Le mineur Ray Mungo, 33 ans, a été tué dans l’incendie.

Le mineur Ray Mungo, 33 ans, a été tué dans l’incendie.

El minero Le mineur Barthlomew Mwamba, 32 ans, a été tué dans l’incendie.Mwamba, de 32 años, murió en el incendio.

Le mineur Barthlomew Mwamba, 32 ans, a été tué dans l’incendie.

Le mineur Tom Kamanga, 27 ans, a été tué dans l’incendie.

Le mineur Tom Kamanga, 27 ans, a été tué dans l’incendie.

Le mineur Ray Mungo, 33 ans, a été tué dans l’incendie. El minero Le mineur Barthlomew Mwamba, 32 ans, a été tué dans l’incendie.Mwamba, de 32 años, murió en el incendio. Le mineur Tom Kamanga, 27 ans, a été tué dans l’incendie.

Zambie : trois mineurs décèdent lors d’un incendie sous terre

12.02.2019

Trois mineurs sont décédés en Zambie ce 8 février après qu’un chargeur a pris feu dans les galeries du puits nord de Mindola, à Kitwe, dans une mine de cuivre appartenant à Mopani. Un autre mineur, qui a survécu à l’incendie, est en traitement pour des brûlures.

Alors qu’on ravitaillait un chargeur en carburant, son moteur a pris feu et l’incendie s’est étendu aux matériaux à proximité, ce qui a provoqué un plus vaste brasier. Les fumées délétères de l’incendie se sont propagées dans l’atelier voisin, y rendant l’air irrespirable.

Les mineurs décédés étaient occupés à une profondeur de 1.380 mètres sous la surface. Ils étaient membres du MUZ, le Syndicat des mineurs de Zambie, un affilié d’IndustriALL Global Union.

Mopani indique dans un communiqué que l’entreprise va mener une enquête en collaboration avec le département pour la sécurité minière du pays et a annoncé suspendre les activités jusqu’à nouvel ordre. La Zambie a voté une loi sur la Santé et Sécurité professionnelles et ratifié la Convention 176 sur la santé et la sécurité dans les mines.

Cependant, nonobstant la législation, les inspections et la mise en conformité des entreprises sont médiocres. Les entreprises ne se tiennent pas aux dispositions en matière de santé et sécurité. De plus, leur mise en application par les institutions à court de moyens qui sont censées les faire respecter est souvent molle.

Glen Mpufane, Directeur d’IndustriALL pour les mines, déclare : “Mopani doit assumer la mort de ces travailleurs et nous espérons que l’enquête autour des circonstances qui ont mené à l’incendie permettront de fournir davantage d’information sur ses causes. Nous répétons une fois encore qu’il est de la responsabilité des compagnies minières de toujours assurer la sécurité des travailleurs sur leurs sites d’activités, par-dessus toute autre considération.”

En présentant ses condoléances, le président du syndicat Joseph Chewe, dans une communication sur les réseaux sociaux, a décrit ces mineurs comme “des membres dynamiques qui avaient le potentiel pour contribuer immensément à l’avenir du syndicat” et a qualifié l’accident de “tragique”. Le plus jeune des travailleurs décédés avait 27 ans et les deux autres respectivement 32 et 33 ans, témoignage des campagnes récentes de syndicalisation et de recrutement du MUZ à destination des jeunes.

Joseph Chewe a indiqué que “le MUZ va poursuivre le deuil en compagnie des familles affectées et collaborer étroitement avec elles et la direction de Mopani pour s’assurer que toutes les dispositions nécessaires soient mies en place durant cette période d’épreuves.”

Mopani Mine, qui produit du cuivre et du cobalt, est propriété à 73% de Glencore. Les autres propriétaires sont Zambia Consolidated Copper Mines (10%) et First Quantum Minerals (16,9%).