• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

32.000 sidérurgistes indiens syndiqués depuis 2010

14.03.2013

Dans le cadre du projet de syndicalisation de IndustriALL Global Union “Plus de membres, moins de syndicats”, deux affiliés indiens, INMF et SMEFI, ont syndiqué plus de 32.000 nouveaux membres entre 2010 et 2012.

La réunion du Comité consultatif du projet (PAC) de sidérurgie en Inde, qui s’est tenue à Kolkata les 25-26 février 2013, a fait l’éloge du travail difficile accompli par INMF et SMEFI pour syndiquer plus de 32.000 travailleurs de l’acier, du minerai de fer et du fer spongieux à Jharkhand, Chhattisgarhi et Orissa, entre 2010 et 2012, et a recommandé de poursuivre le soutien et le renforcement de ce résultat remarquable.

Le projet de syndicalisation dans la sidérurgie en Inde est soutenu conjointement par les affiliés suédois de IndustriALL Global Union, IF Metall et Unionen, par le biais de l’organisme donateur LO-TCO, et par les affiliés finlandais Metalli et Pro par le biais du donateur SASK. Le projet repose sur trois principes centraux: absence de rivalité, coopération, viabilité.  

Le projet avait pour objectif en 2010-2012 de recruter 20.000 membres, et plus de 32.000 travailleurs avaient été syndiqués fin décembre 2012, dont une majorité de travailleurs précaires ou contractuels. Comme l’un des affiliés le faisait remarquer lors de la réunion, “même si ces travailleurs ont des contrats d’emploi précaire et peuvent être mis à pied dès demain, ils ont maintenant compris les avantages obtenus en appartenant à un syndicat, et quand ils trouveront un nouvel emploi, ils se tourneront vers nous pour être syndiqués sur leur nouveau lieu de travail”.

En outre, tous ces nouveaux membres sont maintenant syndiqués dans des entreprises où il n’y avait auparavant pas de syndicat, alors que maintenant il n’y a qu’un seul syndicat représentant tous les travailleurs, conformément à l’objectif du projet d’avoir “plus de membres et moins de syndicats”.

Les principales entreprises de l’acier et du minerai de fer en Inde se trouvent dans une région de conflits, appelée le Corridor rouge, et l’un des principaux facteurs qui a contribué à ce succès est la solidarité et la participation des affiliés de IndustriALL à tous les niveaux de la structure en place, ce qui signifie que toutes les interventions sur le projet au niveau du district, de l’État ou de la nation sont menées par les membres des affiliés et la direction syndicale. Il est clair que seuls des syndicats puissants peuvent entrer dans ces régions pour organiser la syndicalisation, en se trouvant directement confrontés aux mafias locales et aux employeurs.

Malgré cette énorme réussite dans la syndicalisation, INMF et SMEFI considèrent qu’actuellement, 90% de la main-d’œuvre dans ce secteur industriel reste non syndiquée, et la réunion du PAC recommande fermement la poursuite du processus de syndicalisation durant la période de projet 2014-2016.

À cette occasion, le secrétaire général de IndustriALL, Jyrki Raina, a déclaré:

Le résultat obtenu par INMF et SMEFI prouve que la coopération et l’absence de rivalité permettent d’obtenir de grands résultats sur le terrain, et IndustriALL doit maintenant poursuivre cet effort dans les secteurs de l’extraction et de l’énergie en Inde, et renforcer la capacité de nos affiliés à accomplir des progrès pour la défense des droits des travailleurs et travailleuses dans un plus grand nombre de secteurs industriels.