• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Mondialisation des syndicats chez Philips

27.11.2011

Les syndicats représentant les travailleurs et travailleuses de Philips décident de former un réseau mondial pour traiter des questions relatives au travail dans l'entreprise et chez ses fournisseurs

PAYS-BAS: Les 23 et 24 novembre, les représentant(e)s des syndicats présents chez Philips et ses fournisseurs se sont réunis dans le pays d'origine de Philips pour examiner la manière de renforcer, entre eux, la coopération, et de créer un réseau syndical mondial. Accueillie par le FNV, en tant que syndicat du pays d'origine, et la FIOM, la réunion a porté principalement sur des actions concrètes pouvant être entreprises par les syndicats pour assurer un échange continu et durable d'informations entre les différents syndicats sur les questions qui préoccupent les salariés de Philips.

Des délégué(e)s de France, de Belgique, des Pays-Bas, du Brésil, des Philippines, d'Allemagne, de Roumanie et de Singapour ont échangé des informations sur les nombreuses questions auxquelles les travailleurs et travailleuses de Philips sont confrontées dans le monde, et examiné le rôle que pourrait jouer un réseau syndical pour renforcer les syndicats et trouver des réponses à ces questions. Un sujet important qui continuera d'avoir un impact pendant très longtemps sur les travailleurs et travailleuses concerne le passage graduel à un changement de production des ampoules incandescentes aux diodes électroluminescentes (LED).  Alors que ce changement est inéluctable, sa rapidité et son ampleur ne sont pas encore connues, ce qui fait que le personnel de Philips Lighting fait face à un avenir particulièrement incertain. L'information donnée sur le site Internet de Philips, qui est destinée aux investisseurs, mais n'a pas été débattue avec les syndicats, montre que l'entreprise a l'intention de réduire le nombre d'usines Philips Lighting de 70 en 2011 à seulement 46 en 2015. D'autre part, l'externalisation et les désinvestissements chez Philips se poursuivent à un rythme rapide.

La réunion a déterminé plusieurs objectifs initiaux pour le développement du réseau, et, en premier lieu, l'établissement de contacts avec tous les syndicats présents chez Philips pour entamer un échange d'informations. Une fois réalisée, la description des buts assignés au réseau sera largement diffusée chez Philips. La réunion a également examiné les activités qui pourraient être menées conjointement quand le réseau sera plus solidement établi. Elles devraient porter, notamment, sur la syndicalisation des non-syndiqués.