Jump to main content
IndustriALL logotype

Déchets électriques et électroniques: il est temps d’agir pour assurer des conditions de travail décent

17 April, 2019Des représentants de gouvernements, d’employeurs et de travailleurs du monde entier se sont réunis à l’OIT, à Genève (Suisse), pour examiner des questions d’actualité et des questions nouvelles en lien avec la promotion du travail décent dans la gestion des déchets électriques et électroniques.

Cette vidéo de l’Association des travailleuses non salariées en Inde montre les réalités du traitement des déchets électroniques

https://youtu.be/V2fU2QKljYs

Le Forum de dialogue mondial sur le travail décent dans la gestion des déchets électriques et électroniques s’est tenu du 9 au 11 avril 2019. L’objet du forum est d’examiner des questions d’actualité et des questions nouvelles en lien avec la promotion du travail décent dans la gestion des déchets électriques et électroniques, l’objectif étant d’adopter des points de consensus, y compris des recommandations en vue d’une action future de l’Organisation internationale du travail (OIT) et de ses membres.


IndustriALL Global Union, sous l’égide de la Confédération syndicale internationale, a coordonné la participation des experts syndicaux issus des six pays suivants: Danemark, Inde, Japon, Royaume-Uni, Russie et Suède.


L’industrie des déchets électriques et électroniques est le lieu où afflux la part la plus importante et grandissante des déchets. Ces déchets sont dangereux, complexes et coûteux à traiter d’une manière qui soit respectueuse de l’environnement. En outre, la législation de nombreux pays dans ce domaine est généralement déficiente tout comme son application. La majorité du traitement des déchets électriques et électroniques dans les pays en développement se déroule dans l’économie informelle. Dans ces conditions, divers problèmes auxquels sont confrontés les travailleurs dans ce secteur, comme la violation de leurs droits fondamentaux, le travail des enfants, la précarité des conditions de travail et les négligences à l’égard de la santé et de la sécurité, ont été signalés à IndustriALL, en particulier dans les pays en développement.


Les chaînes d’approvisionnement qui fournissent l’industrie des technologies de l’information et de la communication (TIC), de l’électricité et de l’électronique deviennent plus longues et plus complexes au fur et à mesure que la technologie pénètre tous les domaines de notre vie, et cette technologie continuera à dynamiser l’industrie des déchets électriques et électroniques. Tous les intervenants dans les chaînes d’approvisionnement ont la responsabilité de fournir des emplois sûrs, sains, propres et durables, et les travailleurs ont le droit d’attendre ce type d’emplois. Lors du Forum, les questions et les défis des personnes travaillant dans le secteur des déchets électriques et électroniques portaient surtout sur l’économie circulaire et les façons de promouvoir le travail décent dans l’industrie.

« Les travailleurs qui manipulent les déchets ne sont pas à même de faire entendre leur voix et n’ont aucun pouvoir de négociation »

James Towers, vice-président du groupe des travailleurs

« Les travailleurs qui manipulent les déchets électriques et électroniques ne sont pas à même de faire entendre leur voix et n’ont aucun pouvoir de négociation, alors que leur tâche consiste à détruire des matériaux dangereux avec leurs mains. En outre, ces travailleurs n’ont pas conscience des nombreux risques liés à la manipulation des déchets électriques et électroniques », a expliqué James Towers, vice-président du groupe des travailleurs.


« Nous, les travailleurs, voulons un avenir professionnel assorti de bonnes pratiques de travail ainsi qu’une transition juste pour les travailleurs des déchets électriques et électroniques ».

Kan Matsuzaki, directeur d’IndustriALL chargé du secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC), de l’électricité et de l’électronique, a déclaré:


« C’est la première réunion au cours de laquelle les gouvernements, les employeurs et les travailleurs ont échangé en profondeur sur des questions et des défis en lien avec les déchets électriques et électroniques, et sont parvenus de manière sérieuse et constructive à élaborer des projets de points de consensus portant sur les préoccupations des travailleurs. Il s’agit d’une étape importante vers un avenir durable. Il est temps d’agir pour assurer des conditions de travail décent à tous les travailleurs des déchets électriques et électroniques! ».

Documents (en anglais)