• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Deux mois de grève de l’UWUA défont une attaque de la sous-traitance

20.08.2014

La section 537 du syndicat des travailleurs des services publics d’Amérique (UWUA) assure une importante victoire après la ratification d’une nouvelle convention collective avec Pennsylvania-American Water. Le nouvel accord met fin à la grève de près de 150 travailleurs et travailleuses et ne contient pas les demandes de la direction sur l’élimination d’une protection contre la sous-traitance.

Les membres de la section 537 de l’UWUA ont ratifié le 16 août le nouvel accord d’une durée de quatre ans. Les huit semaines d’arrêt de travail de près de 150 travailleurs et travailleuses ont porté leurs fruits en obtenant l’inscription de solides protections de l’emploi dans le contrat. L’accord s’applique à quatre lieux de travail de Pennsylvania-American Water dans la région de Pittsburgh aux États-Unis.

Le nouvel accord laisse également de côté la tentative de la direction de réduire fortement le régime de prestations de maladie des salariés, et accorde au personnel un “rattrapage” important de hausses salariales après quatre années sans augmentation. Mais la principale priorité pour les membres de l’UWUA a été le blocage des tentatives de faire appel à la sous-traitance qui aurait permis à la direction de remplacer leurs emplois avec des entrepreneurs externalisés.

Kevin Booth, président de la section syndicale 537 de l’UWUA, salue le nouvel accord:

Nous pouvons maintenant reprendre le travail pour fournir les services publics indispensables à notre clientèle sans craindre que la direction cherche à détruire les emplois des familles ouvrières en ayant recours à une sous-traitance injuste.

La convention collective précédente était arrivée à expiration en mai 2011, et le combat mené par le syndicat pour ce nouvel accord a été très difficile.

Le secrétaire général de IndustriALL Global Union, Jyrki Raina, a félicité l’affilié UWUA:

Quand nous nous battons, nous gagnons. C’est une victoire qui compte pour un processus de normalisation contre la tendance mondiale du patronat d’avoir recours à l’emploi précaire pour affaiblir les syndicats et les droits de tous les travailleurs et travailleuses. Les membres de l’UWUA méritent une sécurité de l’emploi. Nous saluons cette victoire.