Jump to main content
IndustriALL logotype

En Indonésie, le syndicat de la pâte et du papier FSP2KI répond par des actions à des licenciements illégaux

18 October, 2018En Indonésie, les travailleurs et travailleuses de PT. Tanjungenim Lestari Pulp and Paper mènent des actions depuis le 8 octobre pour revendiquer la réintégration de 12 personnes licenciées de façon illégale.

Herli Sanopa, Secrétaire du SPK, Syndicat qui représente les travailleurs et travailleuses externalisés de PT. Tanjungenim Lestari Pulp and Paper, et affilié à IndustriALL Global Union par le biais de FSP2KI, la Fédération des travailleurs et travailleuses de la pâte et du papier, indique :

“Les syndicats ont essayé d’ouvrir le dialogue avec les entreprises externalisées et PT. Tanjungenim Lestari, mais nous avons été confrontés à une impasse. En conséquence, les manifestations vont se poursuivre jusqu’à ce que l’ensemble des travailleurs et travailleuses soient réintégrés.”

Le dirigeant syndical a également ajouté que des actions avaient déjà eu lieu les 8 et 16 octobre et que d’autres étaient prévues pour les 25 et 29 octobre. La manifestation et le piquet du 16 octobre avaient été suspendus dès lors que l’entreprise avait accepté de négocier avec le syndicat. Cependant, malgré quatre heures de pourparlers, aucun accord n’a été conclu. Les rassemblements vont dès lors se poursuivre selon le programme établi.

L’ensemble des travailleurs et travailleuses concernés ont été licenciés par deux entreprises : PT. Mayapada Clinic Pratama et Fajar Muara Indah PT., toutes deux prestataires de services pour PT. Tanjungenim Lestari Pulp and Paper. Les mises à pied sont une punition pour leur participation à une grève réussie en juin qui a été fermement soutenue par IndustriALL. Ces 12 licenciements opérés en représailles sont une violation sans détour de l’accord qui mettait fin à la grève qui comprend une clause de non-représailles à l’encontre des travailleurs et travailleuses qui ont pris part à la grève des 13 et 14 juin plus tôt cette année.

Cette grève dans l’une des plus grandes usines de pâte et papier d’Indonésie a vu cinq cents travailleurs et travailleuses externalisés cesser le travail pendant deux jours sur deux sites dans les provinces de Sumatra du Sud et de Lampung. Les personnes concernées étaient employées par cinq entreprises externes différentes qui fournissent de la main d’œuvre pour les activités de PT. Tanjungenim Lestari Pulp and Paper. Tanjungenim Lestari Pulp and Paper emploie environ 2.500 travailleurs et travailleuses, dont plus de 1.700 le sont par le biais de firmes externes.

Après ces deux journées de grève, les syndicats d’un côté, les entreprises externes et la direction de Tanjungenim Lestari de l’autre, ont conclu le 14 juin un accord garantissant de meilleures conditions de travail et la continuité d’un emploi permanent, entre autres. La clause de non-représailles en faisait également partie.

Valter Sanches, dans sa lettre au Président-Directeur de PT. Tanjungenim Lestari Pulp and Paper du 16 octobre, écrit :

“IndustriALL Global Union exhorte PT.Tanjungenim Lestari Pulp and Paper, en tant qu’entreprise principale, à garantir l’application intégrale de l’accord du 14 juin et, en conséquence, à assurer la réintégration des 12 salariés de PT. Mayapada Clinic Pratama et Fajar Muara Indah.”

Valter Sanches a également appelé l’entreprise à “agir sans délai pour résoudre ces graves violations de droits fondamentaux des travailleurs.”

Documents