Jump to main content
IndustriALL logotype
Article placeholder image

Grève sauvage chez Mercedes-Benz en Afrique du Sud

28 May, 2013Une grève sauvage de trois jours a pris fin chez Mercedes Benz avec le retour de la main-d’œuvre aux postes de travail tandis que Numsa prenait en charge les revendications par la négociation.

Les membres du syndicat national des métallurgistes d’Afrique du Sud (Numsa), membres de Mercedes-Benz à East London, avaient entrepris des rassemblements à l’heure du déjeuner, qui ont rapidement mené à une grève sauvage de grande envergure jeudi dernier.

Les travailleurs et travailleuses dont les revendications portent sur l’indemnité de transport, ainsi que sur la fin de l’externalisation chez Mercedes-Benz, ont été déçus quand la direction a répondu négativement aux revendications présentées lors des rassemblements, en menaçant d’une action disciplinaire.

La direction a recherché le moyen de déclarer l’illégalité de la grève. Numsa a observé la décision du tribunal en faveur de la direction tout en constatant que les membres étaient empêchés d’exercer leur droit démocratique d’organiser un rassemblement.

“La grève leur avait été imposée par la provocation et les menaces graves de l’employeur de soumettre tous les travailleurs et travailleuses à une parodie de justice de style disciplinaire pour s’être rassemblés”, a déclaré le camarade Mphumzi Maqungo, trésorier national de Numsa. “Numsa a toutefois accepté avec les travailleurs et travailleuses de reprendre le travail jeudi, en laissant au syndicat le soin de présenter leurs revendications légitimes dans des négociations avec l’entreprise”.