• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

GROUPE JUST : signez juste !

19.12.2013

Certaines entreprises australiennes n’ont pas encore signé l’Accord sur le Bangladesh et continuent à profiter de la misère des travailleurs et se retranchent derrière des accords bidons. Joignez-vous ici à la campagne en ligne des syndicats australiens pour que le Groupe Juste signe l’Accord et écrivez à son PDG Mark McInnes.

Le samedi 14 décembre, des syndicats, des groupes communautaires et de simples citoyens ont mené une action de protestation devant la boutique de Just Jeans store de Bourke Street à Melbourne pour inciter le Groupe Just à faire ce qui est juste et signer son ralliement à l’Accord.

Les syndicats australiens disent :

Allant à contre-courant de la tendance des détaillants australiens, le Groupe Just, dont les marques comprennent Just Jeans, Jay Jays, Jacqui E, Dotti, Peter Alexander et Portmans n’a pas signé l’Accord. Au contraire, il a rejoint Walmart, qui joue les premiers rôles quand il s’agit de violer les droits des travailleurs, en signant un minable document sans portée légale et intitulé « Alliance pour la Sécurité des Travailleurs au Bangladesh ».

Joignez-vous à la campagne pour amener le Groupe Just à signer l’Accord sur les mesures de sécurité ayant trait aux incendies et aux bâtiments au Bangladesh.

Signez la pétition http://www.act.australianunions.org.au/just_jeans

Pour plus d’information voyez https://www.facebook.com/EthicalWork

Jyrki Raina, Secrétaire général d’IndustriALL a déclaré :

Les deux défauts fondamentaux de l’Alliance sont l’absence totale des travailleurs au sein de cette initiative et l’absence totale de garde-fous légaux dans les procédures de mise en œuvre de ces engagements. Sans ces deux aspects vitaux, qui sont au cœur même de l’Accord sur les mesures de sécurité ayant trait aux incendies et aux bâtiments au Bangladesh signé avec les Fédérations syndicales internationales IndustriALL et UNI, l’Alliance n’est rien d’autre qu’une initiative volontaire d’entreprise dépourvue du moindre mordant. Les programmes d’audit volontaire menés par les entreprises faisaient partie des problèmes systémiques qui ont rendu possibles les drames de Tazreen et Rana Plaza. 

L’Accord couvre 2 millions de travailleurs et travailleuses de la confection au Bangladesh et 75% de toutes les exportations de vêtement. Nous allons continuer à concentrer nos efforts en 2014 sur la mise en œuvre de l’Accord, qui peut apporter une avancée historique dans l’avènement d’un secteur de l’habillement au Bangladesh qui soit sûr et durable. Nous voulons faire du label "Made in Bangladesh" un gage de fierté.