• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

IndustriALL et CCC dénoncent le fabricant de chaussures Palla au Sri Lanka

25.09.2014

Au Sri Lanka, notre affilié FTZGSEU mène campagne pour obtenir la justice pour les travailleuses et travailleurs de la firme Palla & Company Ltd après des licenciements massifs et du harcèlement antisyndical. Bata est une des grandes marques qui se fournissent chez Palla et il faudrait maintenant qu'elle assume la responsabilité de sa chaîne d'approvisionnement.

En août 2012, la direction de Palla a mis fin unilatéralement au système d'augmentation semestrielle des salaires qui était une tradition dans l'entreprise. Lorsque les travailleurs se sont organisés pour protester contre cette dégradation de leurs conditions de travail, elle a licencié 15 responsables syndicaux en novembre 2013 et 179 adhérents le mois suivant.

La grève qu'avaient entamée en juillet 2013 les membres du FTZGSEU a entraîné l'intervention du Commissaire au travail du Sri Lanka qui présida les négociations qui ont abouti à un mémorandum d'accord favorable aux revendications des mineurs. La direction avait signé cet accord mettant fin à la grève, ce qui ne l'a pas empêchée de procéder aux licenciements en masse.

Les travailleurs ont non seulement été licenciés pour s'être syndiqués, mais leurs noms ont aussi été mis sur liste noire, ce qui les privait de tout moyen de subsistance, les autres employeurs refusant de les embaucher. Ce n'est qu'après avoir signé, sous la pression de la direction, un document illégal par lequel ils promettaient de ne plus se livrer à aucune activité syndicale qu'ils ont pu retrouver leur emploi.

Clean Clothes Campaign et IndustriALL Global Union ont toutes deux appelé Bata à se conformer à son code de bonne conduite. Or, sans objecter aux violations commises par l'employeur et plutôt que d'imposer un règlement équitable prévoyant le versement des arriérés de salaire et la réintégration des travailleurs, la multinationale s'est totalement dissociée de Palla en 2013.

Vous pouvez écrire à Bata ici.

Vous pouvez écrire à Palla ici.

Pour Anton Marcus, le Président du FTZGSEU qui est aussi membre du Comité exécutif d'IndustriALL :

Il faut que les travailleurs soient réintégrés. Presque tous nos adhérents ont été licenciés. Bata était son principal acheteur au moment où ces violations ont été commises, et Bata est responsable de sa chaîne d'approvisionnement. 

Nous exigeons la réintégration sans condition ainsi que le versement des arriérés de salaire, y compris les augmentations dues, ce qui représente au total 40.000 $US.

Le cas des dirigeants syndicaux licenciés a été porté devant la justice du travail tandis que les 172 cas restants sont traités par une cour industrielle.

Palla & Company est un fabricant de chaussures en cuir installé à Katunayake et exporte vers le marché mondial, dont une grande partie de sa production en Italie. En décembre 2011, l'entreprise a intégré le groupe indien Ceylon Leather Products Plc, dont la société-mère est Environmental Resources Investment Plc (ERI). Le groupe est en plein essor et engrange de bons résultats.

Malheureusement, les engagements d'ERI en matière de responsabilité sociale ne donnent pas la priorité à ses travailleurs ni à ses partenaires syndicaux :

ERI est un fonds d'investissement qui s'efforce continuellement d'être une entreprises socialement responsable, persuadée des effets positifs et durables des politiques de bonne gouvernance et pratique une gestion financière, des orientations stratégiques et une discipline de management rigoureuse pour contribuer à restructurer des entreprises et les améliorer encore.