• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

IndustriALL lance une nouvelle Journée d'Action et dit "STOP au travail précaire"

28.08.2014

IndustriALL Global Union appelle une fois de plus tous ses affiliés à mobiliser leurs membres et à se joindre à la lutte mondiale pour dire STOP au travail précaire le 7 octobre 2014, Journée mondiale pour le travail décent.

L’emploi régulier, permanent et direct continue de faire l’objet d’attaques persistantes de la part de multinationales et d’autres forces colporteuses de travail précaire. Nous encourageons vivement les affiliés à agir et à dénoncer l’emploi précaire et l’insécurité qui commencent à faire partie de la réalité quotidienne d’un nombre sans cesse croissant de travailleurs à travers le monde. 

Cette Action mondiale constitue une pierre angulaire de la campagne STOP au travail précaire d’IndustriALL. Une mobilisation mondiale de grande envergure contribue à la fois à donner de la visibilité à cet enjeu et à renforcer les campagnes nationales, de même que la position d’IndustriALL face aux entreprises multinationales, aux gouvernements et aux institutions de gouvernance mondiale. Chaque année, cette mobilisation massive nous permet d’envoyer un message fort selon lequel les travailleurs aux quatre coins du monde se mobiliseront pour défendre leurs droits. 

En 2013, les affiliés d’IndustriALL dans 46 pays y ont participé, le plus souvent en organisant des actions conjointes avec d’autres organisations. Ces actions ont inclus des mobilisations massives dans le cadre de manifestations et de rassemblements, la diffusion de tracts et autres documents de campagne sur les lieux de travail, des ateliers et des conférences thématiques, des pétitions adressées au gouvernement, des mobilisations éclair ou flash mobs, des audiences publiques et des manifestations devant les sièges sociaux des entreprises. Des rapports et des photos de nos affiliés en action sont publiés sur le site d’IndustriALL accessible via ce lien http://www.industriall-union.org/stop-au-travail-precaire.

Certains affiliés ont d’ores et déjà prévu des actions pour le 7 octobre 2014. Dans le cadre de sa campagne, UNIFOR organisera au Canada un Sommet national sur les emplois de qualité (3-5 octobre). Ce sommet prendra la forme d’un dialogue national entre les travailleurs, les étudiants, le gouvernement, les employeurs et les communautés, aux fins d’explorer de nouvelles approches en matière d’emploi et d’économie. 

Dans le cadre de la campagne mondiale contre Rio Tinto, le Réseau syndical Rio Tinto organisera une journée d’action mondiale contre le travail précaire. Cette multinationale multimilliardaire est tristement réputée pour les formes d’emploi de plus en plus précaires qu’elle instaure dans ses exploitations aux quatre coins du monde. Les autres réseaux syndicaux d’entreprises multinationales sont, eux aussi, vivement encouragés à se mobiliser cette année étant donné que les EMN et leurs chaînes de production sont parmi les principaux moteurs de l’expansion débridée de l’emploi précaire. 

Les affiliés d’IndustriALL au Cambodge cibleront les zones franches d’exportation (ZFE) où les droits des travailleurs sont largement bafoués. Dans le cadre de leur action « Une caravane pour le travail décent », des travailleurs brandissant des drapeaux aux couleurs d’IndustriALL circuleront en bus et à moto à travers la ZFE. 

Nous vous invitons à nous transmettre le plus vite possible par courriel adressé à [email protected] des informations détaillées concernant les actions que votre syndicat prévoit d’organiser. Ces informations seront affichées dans une rubrique spéciale sur le web de la campagne STOP au travail précaire. N’oubliez pas de nous envoyer également des photos de vos actions.

Le lien mentionné ci-dessus, vous permet de télécharger la nouvelle publication IndustriALL Négocier la sécurité : Stratégies syndicales de négociation contre le travail précaire. La publication fournit des exemples d’accords novateurs et progressistes proposés par les syndicats pour limiter l’emploi précaire et protéger les travailleurs.