Jump to main content
IndustriALL logotype

Le rapport de l’USW met en évidence la mauvaise gouvernance de Crown Holdings

31 January, 2014Ce 30 janvier, les Métallos USW, affilés nord-américains d’IndustriALL Global Union qui représentent les travailleurs de Crown Holdings aux Etats-Unis et au Canada ont publié un nouveau rapport qui analyse les principaux problèmes de gouvernance au sein de l'entreprise.

Les Métallos USW mènent des études sur les employeurs avec lesquels ils ont des relations collectives de travail. Le rapport actuel a trait à Crown Holdings Inc., une multinationale qui compte 149 usines dans 41 pays et emploie 21.900 salariés. Environ 12.000 d’entre eux sont couverts par des conventions collectives de travail.

Le rapport met en exergue les problèmes de gouvernance principaux chez Crown Holdings :

-       Rémunérations excessives pour les cadres

-       Sous-représentation des femmes au Conseil d’Administration de Crown

-       Conflit d’intérêt créé par un PDG également président du CA

-       Incitants financiers basés sur la performance inadéquats

-       Systèmes de pension lucratifs pour les cadres de l’entreprise qui essaient d’imposer des coupes aux travailleurs les moins bien payés

Le problème des systèmes de pension lucratifs pour les cadres de l’entreprise est une préoccupation particulière pour le syndicat au vu de la situation à l’usine Crown Holdings de Toronto au Canada.

En septembre 2013 Crown Holdings a forcé les travailleurs à partir en grève après les négociations sur la nouvelle convention collective entre Crown et la Locale 9176 de l'USW de Toronto, en Ontario, alors que l’entreprise a tenté d’imposer un système de rémunération à deux paliers, le retrait de l’indemnité de vie chère, n’a octroyé que des hausses salariales minimales et a maintenu un gel des pensions déjà en place depuis neuf ans.

La situation au Canada n’est pas unique, en Turquie, Crown Holdings maintient ses méthodes anti-syndicales en refusant de reconnaître le syndicat comme partenaire des négociations collectives.

Les problèmes soulevés dans ce rapport ont aussi été le sujet du récent courrier adressé par l'AFL-CIO à Hans Löliger, membre du conseil d’administration de Crown et président de son comité de rémunération.

« Les conclusions de ce rapport ne nous étonnent pas, dit Kemal Özkan, Secrétaire général adjoint d’IndustriALL. Mais une telle attitude de mauvaise gouvernance de la part de la direction de Crown a un impact extrêmement négatif sur les relations sociales. C’est pourquoi nous menons cette campagne mondiale. »

Le rapport de l'USW et le courrier de l'AFL-CIO sont disponibles sur le site de campagne de l'USW www.takebacksnomore.ca.