Jump to main content
IndustriALL logotype

Les mineurs ukrainiens subissent des fouilles à corps et d’énormes pressions

7 December, 2017L’affilié à IndustriALL, le syndicat indépendant des mineurs d’Ukraine (NPGU), a indiqué que ses syndiqués travaillant dans les mines détenues par Evraz Sukha Balka, situées dans la région de Dnepropetrovsk, en Ukraine, subissent des pressions et voient leur droit du travail violé. Les agents de sécurité privés, employés par l’entreprise, mènent régulièrement des fouilles à corps des travailleurs.

En novembre, des fouilles à corps humiliantes ont été effectuées dans les mines d’Evraz Sukha Balka. Les mineurs, principalement des membres du NPGU, ont été obligés de se déshabiller et d’ôter leurs chaussures au prétexte d’empêcher les vols. Des agents du service de sécurité économique ont interrogé certains d’entre eux, dans une pièce à part, sur les activités du dirigeant de la principale organisation syndicale opérant dans l’entreprise, Serhyi Barabashuk, y compris sur ses déplacements durant les heures de travail et en dehors de celles-ci.

Selon le syndicat, les membres du NPGU font l’objet d’une discrimination salariale. L’appel des mineurs lancé au directeur général d’Evraz Sukha Balka à prendre des mesures pour mettre un terme aux violations des droits des travailleurs s’est soldé par des interrogatoires et des fouilles à corps des travailleurs en violation des normes légales. Par exemple, les fouilles à corps des femmes ont été effectuées par le personnel masculin du service de sécurité.

En outre, les membres du NPGU pourraient être démis de leur fonction sans justification et mutés dans un autre département. Constamment surveillés, y compris par vidéosurveillance, par les services de sécurité de l’entreprise et les administrateurs à tous les échelons, Serhiy Barabashuk et d’autres militants syndicaux souffrent de détresse psychologique.

Mychailo Volynets, président du NPGU, a déclaré:

« Serhyi Barabashuk est l’un des meilleurs jeunes dirigeants du syndicat indépendant des mineurs d’Ukraine. C’est une personne honnête, possédant un sens aigu de la justice. Il m’a demandé de l’aide par rapport aux pressions et aux menaces dont il est victime. Sergei croît également que sa vie est menacée. Néanmoins, en qualité de responsable syndical courageux, il continue de lutter ».

La discrimination est due à la lutte active menée par le syndicat pour la justice et aux revendications pour des conditions de travail sûres, des salaires équitables et le respect des obligations des employeurs au titre de la réadaptation des mineurs. En particulier, le syndicat demande la suppression d’une disposition de la convention collective qui prive d’aides financières les travailleurs ayant fait l’objet de sanctions disciplinaires pour violation des règles de travail. Sans aucun doute, les pressions exercées sur les travailleurs affectent leur santé et ils doivent se rétablir.

En mai, les travailleurs d’Evraz Sukha Balka ont obtenu une hausse salariale de 20 pour cent, qui devait augmenter progressivement jusqu’à 100 pour cent d’ici la fin de l’année. Néanmoins, l’entreprise ayant changé de propriétaire, la nouvelle direction refuse d’appliquer la convention et exerce des pressions sur les employés.

Les membres du NPGU résistent en outre au système de corruption qui règne dans l’entreprise, où certains travailleurs reçoivent un salaire plus élevé qu’ils partagent avec les contremaîtres.

Volynets a indiqué:

« Le syndicat indépendant des mineurs d’Ukraine s’efforce par tous les moyens de protéger ses dirigeants et ses membres. En outre, nous demandons aux syndiqués d’être solidaires avec Serhiy et ses collègues syndicaux ».