Jump to main content
IndustriALL logotype

Les syndicats se hâtent de convertir les usines à la fabrication d’équipements médicaux pour les malades atteints de la COVID-19

Read this article in:

26 mars, 2020Dans le contexte de la lutte contre l’épidémie de la maladie à coronavirus (COVID-19), les usines modifient leur production.

Dans le Wisconsin, aux États-Unis, plus de 340 travailleurs de GE Datex-Ohmeda sont mobilisés dans une course contre la montre pour produire des ventilateurs. Les membres de la section locale 1406 du syndicat Machinist Union (IAM), affilié à IndustriALL, qui fabriquent des appareils d’anesthésie, des respirateurs et des appareils pour les nourrissons, ont ratifié en urgence, le 19 mars, une prolongation du contrat d’une année pour pouvoir répondre à la hausse soudaine de la demande de ventilateurs à travers le monde.

L’objectif est de produire autant de ventilateurs que possible dans les 90 prochains jours.

« Devant la difficulté à répondre à la demande de dernière minute de négocier la prolongation du contrat, je suis fier de notre organe syndical qui s’est réuni et a conclu ce contrat avec GE Healthcare si rapidement »,

a déclaré Sheila Jourdan, présidente du comité syndical de la section locale 1406.

« Cette prolongation du contrat montre qu’en tant que membres du syndicat nous pouvons contribuer à lutter contre cette pandémie. »

Le président d’IAM International, Robert Martinez Jr., a indiqué:

« C’est grâce à des hommes et à des femmes dévoués et laborieux comme les membres de la section locale 1406 que je sais que nous traverserons cette crise. Ils sont une source d’inspiration pour nous tous durant cette période où le monde entier doit se solidariser pour venir à bout de cette pandémie. Ils sauvent littéralement des vies et notre syndicat tout entier est très fier d’eux. »

Aux États-Unis, les entreprises textiles ont répondu à l’appel lancé par le gouvernement pour satisfaire les demandes urgentes d’équipements et ont mis en place une chaîne d’approvisionnement pour fabriquer des masques à l’attention des professionnels de la santé.

Actuellement, le constructeur automobile Ford fabrique des écrans faciaux transparents pour le personnel hospitalier ; 75 000 devrait être produit cette semaine.

La société métallurgique brésilienne Flex a été sélectionnée par le ministère national de la Santé pour produire des respirateurs qui seront utilisés dans des unités de soins intensifs affectées à la lutte contre la COVID-19.

Le Syndicat des métallurgistes de Sorocaba et de sa région (SMetal), affilié à CNM/CUT, négocie avec la direction de l’entreprise pour s’assurer que des mesures de protection appropriées sont en place pour protéger les travailleurs. Le syndicat a également demandé des informations sur le nombre nécessaire de travailleurs en service et négocie la prise de vacances collectives pour les autres.

En Espagne, l’affilié à IndustriALL, CCOO, a demandé aux entreprises de consacrer des ressources à la lutte contre l’épidémie. Les industries textile et de la chaussure ont répondu à l’appel et fabriqueront des vêtements de travail pour les agents de santé au lieu des vêtements prévus pour le printemps et l’été à venir. Trois des 13 usines Inditex situées en Galice produiront des uniformes hospitaliers.