Jump to main content
IndustriALL logotype

Les syndicats se mettent en réseau au sein de la multinationale des matériaux de construction CRH

3 April, 2019Quelque 30 délégués syndicaux et militants venus de partout en Europe se sont rendus à Dublin, en Irlande, ces 26 et 27 mars et ont constitué un réseau syndical afin d’améliorer le dialogue social au sein de la multinationale du ciment et des matériaux de construction irlandaise CRH. Les Fédérations syndicales internationales IndustriALL et IBB (Internationale des travailleurs du bâtiment et du bois) y ont également participé.

Ce réseau syndical va viser à améliorer le travail et le statut du Conseil d’Entreprise européen (CEE) de CHR, connu sous l’appellation “Euroforum”, et à augmenter la communication entre les syndicats. Cette compagnie irlandaise est maintenant l’un des acteurs majeurs au sein des industries du ciment et des matériaux de construction.

L’affilié irlandais d’IndustriALL SIPTU était l’hôte de la réunion, qui était organisée par la Fédération européenne des travailleurs du bâtiment et du bois (FETBB). Les participants ont défini un certain nombre de problématiques au sein de l’entreprise, mais en particulier d’Euroforum. Les participants souhaitent corriger ces carences.

Les participants ont adopté une déclaration commune en anglais, français, polonais, roumain, néerlandais et allemand qui détaille leurs propositions et revendications auprès de la direction de CRH ainsi que les activités futures du réseau.

Dans leur déclaration, les syndicats européens indiquent :

“La FETBB requière du groupe CRH qu’il respecte la législation européenne et prenne des mesures appropriées pour restaurer la confiance mutuelle et le dialogue social. La FETBB invite la direction à débattre d’un renouveau du partenariat social. Un important premier pas serait de clarifier le processus d’élection ou de désignation des membres actuels et futurs des pays impliqués dans le CEE. La FETBB attire l’attention sur le fait que ceci devrait se faire en vertu de la transposition des législations nationales.”

Les représentants des travailleurs ont également désigné un comité de pilotage pour le réseau syndical qui coordonnera ses activités et servira de lien entre lui, les syndicats non-européens et les Fédérations syndicales internationales.

Le Directeur d’IndustriALL pour l’ingénierie mécanique et les industries des matériaux, Matthias Hartwich, a fait ce commentaire :

“J’ai été très heureux de constater combien les syndicats européens et le conseil d’entreprise sont engagés par rapport à l’amélioration du dialogue avec CRH. Je promets qu’IndustriALL Global Union fera de son mieux pour impliquer les syndicats non-européens. Dès la semaine prochaine, nous aurons l’occasion d’informer le Réseau nord-américain pour le ciment des progrès accomplis ici. Je suis convaincu que nous aurons une bonne collaboration entre les syndicats européens et ceux des pays en dehors de l’Europe où CRH développe des activités.”

Le groupe CRH est né en 1970 de la fusion de deux grandes entreprises irlandaises, Cement Limited (fondée en 1936) et Roadstone Limited (1949). Pendant longtemps, le groupe a été le seul producteur de ciment et le principal producteur de granulats, de produits dérivés du ciment et d’asphalte, avec 95% de ses ventes en Irlande. CRH est maintenant dans le top 10 mondial des entreprises de matériaux de construction avec des activités dans 32 pays qui emploient plus de 90.000 travailleurs et travailleuses sur environ 3.700 sites de par le monde.

Les ventes de l’entreprise ont atteint 26,8 milliards d’euros en 2018. Les principaux marchés du groupe se situent en Europe et en Amérique du Nord, mais sa présence est en hausse en Asie et en Amérique du Sud.