Jump to main content
IndustriALL logotype

Les travailleurs américains de la production de locomotives en grève pour défendre la convention collective après la fusion de leur entreprise

2 March, 20191 700 membres de United Electrical (Travailleurs unis de l’électricité) à Erie, en Pennsylvanie (USA), sont entrés en grève pour défendre leur convention collective après la vente d’une usine de General Electric.

La compagnie GE Transportation, filiale de General Electric, a été vendue à Wabtec, le 25 février. Le syndicat souhaite que le nouveau propriétaire respecte la convention collective en vigueur jusqu’à ce qu’un nouvel accord puisse être négocié.

Wabtec, un manufacturier américain de locomotives et matériel ferroviaire roulant, établi à Pittsburgh et opérant dans 50 pays, a imposé de nouvelles conditions générales, dont l’obligation d’effectuer des heures supplémentaires et le versement de salaires jusqu’à 38% inférieurs aux nouveaux employés. La multinationale prévoit également de remplacer jusqu’à 20% de ses effectifs par des travailleurs temporaires mal rémunérés.

La compagnie fabrique du matériel de transport, notamment des locomotives, pour l’industrie ferroviaire, maritime, minière, du forage et de la production énergétique. C’est la première grève que connaît cette usine depuis 1969. Environ 23 000 locomotives sont en service, dont 70 pour cent en vertu de conventions de service à long terme. Wabtec projette de développer de nouvelles technologies numériques pour contrôler la vitesse, la commutation et d’autres aspects relatifs aux commandes des locomotives.

Les opérateurs de production employés dans les usines situées à Erie sont représentés par la section locale 506 de United Electrical et les employés de bureau, par la section locale 618 du syndicat. United Electrical est affilié à IndustriALL Global Union.

« Nous sommes extrêmement déçus par le fait que la compagnie n’ait pas vu la nécessité de continuer de respecter les conditions générales sous lesquelles nous avons travaillé durant des décennies. Leur refus ne nous laisse pas d’autres choix que de faire grève pour protéger l’avenir de nos membres et de nos enfants », a déclaré Scott Slawson, président de la section locale 506 de United Electrical.

Les travailleurs ont reçu l’appui solidaire de la communauté locale, d’autres sections locales, et du monde entier. Le candidat à la présidentielle américaine, Bernie Sanders, a envoyé un message de soutien.

Karlene Torrance, présidente de la section locale 618 de United Electrical, a déclaré: « Nous exprimons notre gratitude devant les nombreuses marques de soutien que nous avons reçues de nos amis, voisins et de la communauté établie à Erie. »

Dans une lettre au PDG de Wabtec, Raymond Betler, Valter Sanches et Luc Triangle, respectivement Secrétaires généraux d’IndustriALL Global Union et industriAll Europe, ont indiqué:

« La fusion de Wabtec avec GE Transportation ne devrait pas servir de tentative de supprimer quel qu’acquis que ce soit si âprement gagné par nos collègues de United Electrical au cours de ces décennies. Leurs qualifications et leur expérience en matière de construction de locomotives sont inégalées, et ils devraient être rémunérés à ce titre ».

Documents