• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Loading...

Rassemblement des travailleurs de Caterpillar à Genève

18.11.2016

Des représentants des travailleurs de Caterpillar de toute l'Europe se sont rassemblés aujourd'hui à Genève pour protester contre les plans de fermeture de la direction en Belgique et en Irlande du Nord.

Près de 200 représentants de syndicats de la métallurgie de Belgique, d'Irlande du Nord, de France, d'Italie et d'Allemagne ont bravé les intempéries de ce jour pour se rassembler devant le bâtiment des Nations unies de la Place des Nations, à Genève, avant de défiler jusqu'au siège de Caterpillar.

Ils protestaient contre les plans de restructuration annoncés par Caterpillar en septembre et qui entraîneront les fermetures de l'usine de Gosselies en Belgique et de Monkstown en Irlande du Nord.

Cette action de protestation était organisée par IndustriALL Europe.

Près de 2.500 emplois directs sont menacés, plus des milliers d'autres emplois indirects. La restructuration affectera aussi d'autres usines partout en Europe et les syndicats s'inquiètent de la volonté de l'entreprise de maintenir à long terme sa présence sur le continent.

Les plans de restructuration de la direction visent aussi des usines situées au Japon, aux États-Unis, en Australie et au Brésil. Le réseau syndical mondial de Caterpillar s'est réuni au Congrès d'IndustriALL qui s'est tenu au Brésil en octobre. L'United Steelworkers et la Confédération des syndicats de travailleurs de l'automobile du Japon ont envoyé des messages de solidarité promettant de combattre aux côtés des syndicats européens.

Prenant la parole à la Place des Nations, le Secrétaire général d'IndustriALL Global Union, Valter Sanches, a déclaré : 

“Je suis venu vous exprimer le soutien et la solidarité de nos 50 millions d'adhérents du monde entier. Nous sommes à vos côtés contre cette agression contre vos moyens de subsistance et vos communautés, et nous vous soutenons dans votre combat contre la désindustrialisation de l'Europe.”

Les représentants des syndicats ont rencontré la direction de Caterpillar au siège de l'entreprise pour tenter d'empêcher cette catastrophe sociale et industrielle.

Les syndicats ont préparé ensemble un cahier de revendications qu'ils ont adressé à l'entreprise :

  • Arrêt de la restructuration et maintien des sites et d'un savoir-faire dont l'Europe a grand besoin.
  • Engagement de Caterpillar pour une stratégie industrielle à long terme qui garantisse l'avenir de ses activités partout en Europe.
  • Un authentique dialogue social avec les décideurs de Caterpillar qui respecte la législation nationale et européenne en matière d'information et de consultation tout au long du processus de restructuration.
  • Discussion et prise en considération de propositions de rechange pour un développement économique durable et socialement responsable.