Jump to main content
IndustriALL logotype

Tactiques anti-syndicales chez un sous-traitant de Google

20 September, 2019Les Métallos USW appellent HCL Technologies à cesser de tenter de battre en brèche la campagne de syndicalisation et à entrer dans des négociations collectives en vue d’emplois meilleurs et plus pérennes au sein des bureaux de Google à Pittsburgh, après que les salariés de ce sous-traitant de Google ont annoncé leur intention de rejoindre l’USW en août.

Le mois dernier, plus de 66% des quelque 80 travailleurs et travailleuses en sous-traitance éligibles employés par HCL chez Google ont signé leur carte pour avoir une représentation de la part de l’affilié nord-américain d’IndustriALL, les Métallos USW. L’autorité du pays en matière de relations sociales, le NLRB, a programmé un scrutin sur cette représentation pour le 24 septembre. Les votes seront dépouillés le jour même et les résultats disponibles immédiatement.

À l’approche du scrutin, HCL a réagit à l’intention de ses salariés de se syndiquer en engageant une boîte de consultance controversée qui a joué un rôle dans la défaite d’un syndicat qui menait une campagne de recrutement chez Fuyao Glass dans l’Ohio, en 2018.

L’USW condamne HCL pour avoir mis la pression sur les travailleurs et travailleuses afin d’assister à des réunions obligatoires destinées à contrecarrer la campagne de syndicalisation.

“Nous avons une grande expérience, acquise sur des décennies, de négociations de conventions équitables au nom de milliers de membres qui opèrent au sein de multinationales,” a indiqué le Président international de l’USW Thomas M. Conway, “mais dans ses efforts pour éviter des négociations en toute bonne foi avec ses salariés d’Amérique, HCL, comme Fuyao, emploie les mêmes tactiques que celles auxquelles ont recours les employeurs depuis 100 ans.”

Selon l’USW, les salariés de HCL ont été contraints à participer à des réunions au cours desquelles des responsables de l’entreprise racontent comment ils préfèrent résoudre les conflits “en famille” et sans qu’un syndicat ne plaide la cause des salariés. De manière générale, le comportement de l’entreprise évolue vers la persécution d’individus ou de groupes de travailleurs s’ils persistent à soutenir le syndicat.

Le Secrétaire général d’IndustriALL Valter Sanches indique :

“Nous affirmons notre solidarité avec les travailleurs et travailleuses qui souhaitent rejoindre le syndicat et appelons HCL à ne pas interférer avec les droits fondamentaux en matière de liberté syndicale. Se prononcer en matière de représentation syndicale chez HCL est une étape importante pour ses salariés, car celle-ci permettrait à l’USW de négocier en vue d’une convention collective et de conditions d’emploi améliorées, et constitue par ailleurs le signe d’une tendance croissante vers la syndicalisation.”