• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Manifestation d’hier devant l’aciérie Posco Assan

Manifestation d’hier devant l’aciérie Posco Assan

Manifestation d’hier devant l’aciérie Posco Assan

L’aciérie

Turquie : licenciés de l’aciérie Posco Assan pour s’être syndiqués

17.11.2017

Quarante adhérents de Birleşik Metal-İş ont été licenciés de l’aciérie Posco Assan de Kocaeli, en Turquie, pour s’être syndiqués.

Ils ont été licenciés à l’issue d’une campagne de recrutement syndical de l’affilié d’IndustriALL Global Union Birleşik Metal-İş. Le syndicat a fait cette tentative de recrutement des 420 travailleurs et travailleuses du site de Kocaeli après avoir entendu l’expression de leur insatisfaction à propos des salaires et des conditions de travail.

Lorsque la direction a eu vent de ces efforts de syndicalisation, elle a organisé des réunions individuelles avec les salariés pour les intimider et les amener à quitter le syndicat. Ceux qui ont refusé de démissionner du syndicat ont été jetés dehors.

La main d’œuvre a stoppé la production pour protester contre les renvois et Birleşik Metal-İş a organisé une manifestation de masse hier.

Birleşik Metal-İş a rempli les obligations légales pour obtenir la reconnaissance syndicale. Le syndicat a obtenu la majorité légalement requise et a fait la demande d’une certification auprès du Ministère du Travail et de la Sécurité sociale afin d’obtenir le droit de négocier collectivement au nom de ses adhérents.

Posco Assan Steel Industry Incorporated est un partenariat entre Posco de Corée, Kibar Holding en Turquie et Daewoo International. L’usine produit de l’acier inoxydable de haute qualité utilisé pour les rayonnages industriels, les chaudières, les équipements de cuisine et les composants automobiles.

Posco est la cinquième plus grande entreprise sidérurgique du monde. Elle ne compte pas de représentation syndicale au sein du pays d’origine, la Corée, en raison de la posture anti-syndicale de l’entreprise.

Le Secrétaire général d’IndustriALL, Valter Sanches, a écrit au PDG de l’entreprise turque, Haeil Jeong, en ces mots :

“La conduite de Posco Assan TST Steel Industry Inc. constitue une violation flagrante de la législation turque ainsi que des normes fondamentales internationales du travail.

“Il appartient à Posco Assan TST Steel Industry de se conformer strictement aux législations nationales et internationales du travail. En conséquence, IndustriALL Global Union exhorte fermement Posco Assan TST Steel Industry Inc. à réintégrer immédiatement les quarante salariés concernés, à reconnaître Birleşik Metal-İş comme partenaire légitime de négociation collective, sachant qu’il a obtenu la majorité légalement requise, et à cesser d’interférer avec les droits fondamentaux des travailleurs, dont celui de rejoindre un syndicat de leur choix et de négocier collectivement.”