• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Action de protestation au point de contrôle international de Yahodyn

Ukraine : nouvelle vague de protestations contre les salaires impayés

10.10.2017

Des mineurs de deux entreprises étatiques d’Ukraine, Volynvuhillia dans la région de Volyn et Myrnohradvuhillya dans la région de Donetsk, ont entamé des mouvements de protestation pour exiger le paiement de leurs salaires, restés impayés depuis de longs mois. Ces mineurs sont soutenus par les affiliés d’IndustriALL, le Syndicat des mineurs de charbon d’Ukraine et le Syndicat indépendant des mineurs d’Ukraine (NPGU).

Ce 9 octobre, 70 mineurs de Volynvuhillia ont mené une action de protestation au point de contrôle international de Yahodyn à la frontière entre la Pologne et l’Ukraine. Les manifestants ont bloqué la route à partir de 11h30, perturbant le trafic. Les travailleurs ont ensuite accepté de laisser passer les voitures particulières une par une mais le trafic des camions a été bloqué jusqu’en soirée.

Avant cela, 1.600 mineurs de Buzhanska et Novovolinskaya n° 9 avaient refusé de descendre dans les tailles pendant près d’une semaine, exigeant de recevoir leurs arriérés de salaires. À la suite de cela, le Ministère de l’Énergie et de l’Industrie du Charbon a versé des salaires pour juillet, mais seulement aux mineurs de fond.

Les 8 et 9 octobre, plus de 40 mineurs de la mine Kapitalnaya, qui appartient à l’entreprise étatique Myrnohradvugilly, ont refusé de regagner la surface. Ils avaient seulement perçu globalement 17 millions de hryvnias ukrainiennes (640.000 dollars) sur les 49 millions (1,8 million de dollars) qui leurs sont dus.
 
Mychailo Volynets, Président du NPGU, a déclaré :

“Un des mineurs a fait un malaise et a perdu connaissance. Des conditions difficiles et du stress affectent la santé de ces personnes qui réclament justice. Les mineurs ont décidé de protester sous terre en alternance, pas plus d’une journée à la fois. Les militants du syndicat fournissent de la nourriture et de l’eau aux manifestants”.

Valery Mamchenko, Président adjoint du Syndicat des mineurs de charbon d’Ukraine a déclaré :

“Le problème principal est le retard de paiement des salaires, la dette totale s’élevant à ce stade à 340 millions de hryvnias ukrainiennes (12,8 millions de dollars). Nous faisons de notre mieux pour aider à ce que ces mineurs soient payés”.

Auparavant, une importante grève avait eu lieu en juillet 2017 à l’entreprise étatique Lysychanskvugillya dans la région de Lugansk. 91 mineurs issus de deux mines étaient restés au fond pour protester contre des retards de paiement remontant à 2015.

Valery Mamchenko rapporte qu’un groupe de travail spécial sur le règlement des situations de crise au sein de l’industrie du charbon a été créé en août 2017, grâce aux efforts déployés par les syndicats. Il va poursuivre ses réunions. À côté de cela, le syndicat mène un dialogue social avec des représentants du parlement, la Verkhovna Rada, partiellement couronné de succès, et se prépare pour l’action générale du 14 novembre.