Jump to main content
IndustriALL logotype

Un syndicat kényan signe une convention collective avec Isuzu East Africa

17 May, 2019La signature d'une convention collective avec Isuzu East Africa démontre que les salaires et les conditions de travail peuvent être améliorés lorsque syndicats et employeurs privilégient la conciliation dans les relations de travail.

Le syndicat des métallurgistes du Kenya, l'Amalgamated Union of Kenya Metalworkers (AUKM), qui est affilié à IndustriALL Global Union, a signé cette convention le 8 mai, au terme de cinq mois de négociations. Ce document est l'aboutissement d'une longue histoire de relations cordiales entre Isuzu East Africa et l'AUKM et renforce le climat harmonieux qui règne entre les syndicats et les constructeurs automobiles. 

Isuzu East Africa emploie 228 personnes, dont 27 contractuels et à peine 13 femmes, un problème sur lequel l'AUKM fait campagne en préconisant l'embauche de plus de femmes et en favorisant un cadre de travail propice aux femmes.

Suivant cette convention, les salaires augmenteront de 8 à 9,7 pour cent, dans une fourchette allant de 51.560 à 85.329 shillings kényans (517 à 855 $). Cette augmentation aplanira les inégalités en comblant les écarts salariaux existant entre différentes catégories de personnes effectuant un travail similaire. Les primes de déplacement augmenteront de 8 pour cent et les primes de logement de 10 pour cent. Les autres prestations revues à la hausse sont notamment les primes pour travail posté. L'entreprise a aussi un régime de cotisations sociales représentant 20 pour cent du salaire du travailleur et qui sont versées par l'employeur.

 

La Secrétaire générale de l'AUKM, Rose Omamo, a déclaré :

“C'est une des meilleures conventions collectives que les parties aient négociées; elle est le fruit de la bonne volonté et de la confiance que nous avons bâties au fil du temps. Les conventions collectives sont au cœur de l'action d'un syndicat fort, ce qui explique notre joie chaque fois que nous en signons une.”

Et pour Paule-France Ndessomin, la Secrétaire régionale d'IndustriALL pour l'Afrique subsaharienne, 

“On ne peut que se féliciter de la signature de cette convention parce que de meilleures conditions de travail améliorent l'existence des travailleurs et de leurs familles. L'augmentation des prestations fait se rapprocher du minimum vital que nous réclamons du secteur de la construction automobile.”

Isuzu East Africa, anciennement General Motors East Africa, construit des véhicules commerciaux légers. Afin d'attirer les investisseurs dans le pays et dans le cadre de sa politique d'industrialisation, le gouvernement kényan a exonéré de droits de douane l'importation de pièces de voiture. Il a aussi donné la priorité dans ses achats aux véhicules assemblés dans le pays afin de stimuler la production locale.