• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Beaucoup d’infractions ont eu lieu chez SF Leather qui est le fournisseur turc de Mulberry, où travailleurs et travailleuses vont adhérer au syndicat Deriteks

Une campagne de IndustriALL permet un accord avec un fournisseur de Mulberry mais le combat continue

22.10.2015

SF Leather, fournisseur turc de la marque de sacs à main haut de gamme Mulberry, a accepté d’abandonner les poursuites engagées contre plusieurs membres du personnel qui avaient adhéré au syndicat Deriteks. IndustriALL Global Union a lancé une campagne pour que Mulberry intervienne et mette fin aux pratiques antisyndicales de son fournisseur.

Des indemnités de licenciement considérables ont été accordées aux travailleurs licenciés que SF Leather refusait de réintégrer.

Deriteks, affilié à IndustriALL, est décidé à soutenir les travailleurs et travailleuses de SF Leather pour l’organisation d’un syndicat et pour faire entendre sa voix sur le lieu de travail.

Le 14 octobre, un protocole d’entente entre le syndicat et l’employeur a mis fin à toutes les actions en justice engagées par les deux parties, accepté l’indemnisation des personnes licenciées, et affirmé également l’engagement de SF Leather à respecter les conventions de l’OIT sur la syndicalisation.

Pendant la pause à l’usine le 14 octobre, la direction a présenté les représentants de Deriteks qui ont informé toute la main-d’œuvre de son droit d’adhérer au syndicat sans crainte de représailles.

Toutefois, malgré l’engagement pris dans le protocole d’entente avec Deriteks, la direction n’a pas établi clairement auprès du personnel qu’elle approuvait le droit d’adhérer à un syndicat. L’engagement sera mis à l’épreuve au cours des prochains mois du fait que les travailleurs et travailleuses continuent de se syndiquer.

Le secrétaire général adjoint de IndustriALL Global Union, Kemal Özkan, a précisé ce qui suit:

Deriteks a été reconnu par SF Leather comme son partenaire social, capable de résoudre les problèmes survenant sur le lieu de travail. Les travailleurs et travailleuses de SF Leather doivent maintenant pouvoir adhérer au syndicat Deriteks sans craindre d’être mis à pied. Nous continuons à attendre de Mulberry le respect de tous les droits syndicaux par SF Leather, et  nous porterons une attention toute particulière à cette usine jusqu’à sa syndicalisation

Le président général de Deriteks, Musa Servi, a déclaré:

“Depuis le début de ce processus, nous avons toujours recherché le dialogue et une solution pacifique. Nous avons le devoir de défendre et promouvoir les droits de nos membres. Le syndicat a pour but d’assurer la protection de la valeur et de la dignité du travail, et les conditions de santé et de sécurité dans un milieu de travail réglementé et stable. Je demande à tous nos camarades de SF Leather de nous rejoindre en concluant une convention collective.”

Signez la campagne IndustriALL-LabourStart ici et écrivez à l’entreprise Mulberry au Royaume-Uni. Plus de 11.000 activistes l’ont déjà fait.

Selon la législation turque du travail, il faut que plus de 50 pour cent de la main-d’œuvre adhère à un syndicat pour qu’il puisse être officiellement enregistré. SF Leather a environ 190 salariés.