Jump to main content
IndustriALL logotype

Une grève permet la réintégration de dirigeants syndicaux au Myanmar

10 January, 2019Une grève de deux semaines menée par les travailleurs de l’industrie du vêtement à l’usine chinoise Cixing Knitting, au Myanmar, a pris fin après que la compagnie ait accepté de réintégrer sept dirigeants syndicaux licenciés.

Environ 350 travailleurs employés dans 15 autres usines ont rejoint la grève par solidarité plus tôt cette semaine après que la compagnie soit revenue sur un accord de réembauche de sept dirigeants syndicaux.

Quelque 100 membres de l’affilié à IndustriALL Global Union au Myanmar, la Fédération des travailleurs de l’industrie du Myanmar (IWFM), sont sortis en guise de protestation contre les licenciements le 24 décembre 2018.

L’usine, qui emploie environ 300 personnes et a ouvert en 2017, est implantée dans le canton de Hlaing Tharyar, dans la banlieue de Yangon.

Lors d’une réunion facilitée par le Conseil d’arbitrage du travail du canton le 2 janvier, la direction de l’usine a accepté les 17 revendications du syndicat, y compris la réintégration des responsables syndicaux.

Néanmoins, l’usine a, à nouveau, démis de leur fonction les sept dirigeants syndicaux le lundi 7 janvier, donnant lieu à une action de solidarité des travailleurs employés dans d’autres usines dans la région, dirigée par la Confédération des syndicats du Myanmar (CTUM).

À la deuxième réunion du Conseil d’arbitrage du travail, le 8 janvier, les responsables de l’usine ont promis de réembaucher les sept travailleurs.

« De nombreuses usines au Myanmar violent les lois et les accords signés. Mais, les affaires de licenciement abusif des dirigeants syndicaux et des travailleurs revendiquant de meilleurs droits et conditions de travail se multiplient jour après jour », a déclaré Khaing Zar, Président d’IWFM.

« Les lois au Myanmar ne protègent pas bien les travailleurs et les dirigeants syndicaux. C’est pourquoi, nous, IWFM avons décidé de prendre des mesures collectives à l’usine Cixing Knitting. IWFM demande aux investisseurs et aux employeurs de respecter les lois du pays, ainsi que les droits des travailleurs et les droits syndicaux. IWFM réagira immédiatement à chaque fois que nous verrons des cas de licenciement abusif de dirigeants syndicaux à l’avenir ».

Christina Hajagos-Clausen, Directrice d’IndustriALL chargée du secteur textile et de l’habillement, a déclaré: 

« Nous félicitons notre affilié, la Fédération des travailleurs de l’industrie du Myanmar, de rester forte et de poursuivre son action en faveur des droits syndicaux à l’usine Cixing Knitting. L’appui solidaire exprimé par des centaines de travailleurs d’autres usines dans la région montre la puissance de l’action collective. Les syndicats apportent un réel changement dans la vie des travailleurs au Myanmar ».