Jump to main content
IndustriALL logotype

Unilever et les syndicats mondiaux signent un accord visant à limiter les emplois temporaires

10 May, 2019IndustriALL Global Union, l’Union internationale des travailleurs de l’alimentation, de l’agriculture, de l’hôtellerie-restauration, du tabac et des branches connexes (UITA) ainsi qu’Unilever ont signé un accord décisif visant à limiter le recours aux travailleurs temporaires et à protéger les emplois permanents dans les usines d’Unilever.

L’Engagement commun sur l’emploi durable dans l’industrie manufacturière dans laquelle Unilever occupe une place importante contient des principes et des procédures visant à empêcher d’éventuelles atteintes aux droits fondamentaux des travailleurs causées par le recours aux emplois non permanents.

L’accord s’applique aux travailleurs employés dans plus de 300 usines d’Unilever dans 69 pays, qu’ils soient embauchés directement par Unilever ou par un tiers fournisseur.

L’Engagement commun restreint l’embauche des travailleurs temporaires dans des tâches à court terme et ponctuelles dans les usines d’Unilever, et empêche l’utilisation des contrats temporaires en lieu et place des emplois réguliers.

Suite à une victoire contre les contrats sans horaires, les travailleurs temporaires seront informés de leurs horaires de travail avec un préavis suffisant et ne pourront pas être d’astreinte sans recevoir une rémunération.

L’accord fait obligation de donner la priorité aux travailleurs temporaires lors du pourvoi des postes permanents et promeut l’égalité salariale, un milieu de travail sécuritaire et la formation en sécurité, ainsi que le droit des travailleurs à former librement un syndicat de leur choix ou à en devenir membre sans crainte d’intimidation ou de harcèlement.

Le Secrétaire général d’IndustriALL, Valter Sanches, a déclaré:

« L’Engagement commun est une victoire dans la lutte contre le travail précaire et protège les droits des travailleurs d’usine aux opérations d’Unilever dans le monde entier. Unilever reconnaît que l’emploi permanent est essentiel à une fabrication de classe internationale. Cet accord promouvra les emplois sûrs et durables dans toutes les usines d’Unilever ».

Le Secrétaire général d’IndustriALL, Valter Sanches, le PDG d’Unilever, Alan Jope, et la Secrétaire générale d’UITA, Sue Longley.

L’accord prévoit un processus continu de diligence voulue en matière de droits de l’homme grâce à l’engagement et à la négociation avec UITA et IndustriALL, ainsi que leurs membres, qui représentent la grande majorité des travailleurs syndiqués d’Unilever dans le monde entier.

La Secrétaire générale d’UITA, Sue Longley, a noté:

« L’Engagement commun s’attaque aux nombreux risques d’atteinte aux droits fondamentaux qui sont devenues que trop familiers pour les travailleurs partout dans le monde en raison de l’accroissement de la précarité de l’emploi. Nous saluons cet Engagement commun, qui est l’aboutissement d’un long processus d’engagement avec Unilever sur ces questions précisément, et qui démontre leur volonté de travailler avec les syndicats pour faire respecter les droits. Nous nous réjouissons à la perspective d’un engagement continu avec la compagnie sur la base de l’Engagement commun ».

En vertu de l’accord, Unilever reconnaît le rôle essentiel des syndicats et de la négociation collective en matière de protection et de création des conditions favorables aux droits fondamentaux des travailleurs.

Le PDG d’Unilever, Alan Jope, a indiqué:

« Unilever a une histoire de 100 ans d’engagement envers les droits des travailleurs et le respect des employés. Il s’agit d’un accord ambitieux que nous nous emploieront à honorer ».

L’accord a été signé dans les bureaux de Londres d’Unilever, le 10 mai, par le PDG d’Unilever, Alan Jope, le Secrétaire général d’IndustriALL, Valter Sanches, et la Secrétaire générale d’UITA, Sue Longley.