• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Le Président de la section locale du KMWU, Cho Sam-su, envoie un signe de solidarité depuis la Corée.

Solidarité des délégués locaux du KMWU chez Kumho Tire

Les représentants d'IndustriALL et de l'IBB à Genève.

Les participants à la conférence mondiale du caoutchouc manifestent leur solidarité

Solidarité des délégués locaux du KMWU chez Kumho Tire

Les représentants d'IndustriALL et de l'IBB à Genève.

Solidarité des délégués locaux du KMWU chez Kumho Tire

Solidarité des délégués locaux du KMWU chez Kumho Tire

Solidarité des délégués locaux du KMWU chez Kumho Tire

Solidarité des délégués locaux du KMWU chez Kumho Tire

Solidarity message from the FKMTU in Korea

Solidarity message from the FKMTU in Korea

Solidarity message from the FKMTU in Korea

Solidarity message from the FKMTU in Korea

Solidarity message from the FKMTU in Korea

Solidarity message from the FKMTU in Korea

Solidarity message from the FKCU in Korea

Solidarity message from the FKCU in Korea

Solidarity message from the FKCU in Korea

Solidarity from KCTF

Solidarity from KCTF

Solidarity from KCTF

Solidarity from KCTF

Solidarity from KCTF

VDSZ union in Hungary shows solidarity with Kumho Tires workers

USA : Scrutin syndical crucial pour les travailleurs de Kumho Tire

04.10.2017

Les travailleurs de Kumho Tire, à Macon, dans l'État de Géorgie (États-Unis), voteront la semaine prochaine pour dire s'ils souhaitent adhérer à l'United Steelworkers.

La multinationale sud-coréenne du pneu a engagé une firme spécialisée dans la lutte contre les syndicats, elle a créé un site Web antisyndical et obligé le personnel à assister à des réunions dénonçant les syndicats. Sept "chasseurs de syndicat" travaillent maintenant dans l'usine; ils intimident les travailleurs par des propos disant que l'usine va fermer s'ils votent pour le syndicat.

Pour être reconnu en tant que représentant légal des travailleurs par le Conseil national des relations de travail, il faut que l'United Steelworkers (USW) obtienne 50 pour cent des voix plus une. Le scrutin, qui se tiendra les 12 et 13 octobre, est vu comme un indicateur crucial de la capacité du mouvement syndical à recruter dans les États du sud des États-Unis.

L'usine Kumho de Géorgie est entrée en activité en 2016. Elle fournit des constructeurs automobiles tels que Chrysler, Hyundai et Kia et emploie 300 travailleurs, dont 80 pour cent d'Afro-américains. On assiste dans les États du sud à une vague d'investissements de firmes étrangères profitant d'un contexte d'antisyndicalisme.

Kumho a des sites de production, de recherche et de vente aux États-Unis, au Vietnam, en Chine, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Turquie, en Australie et dans plusieurs autres pays. Elle fabrique des pneus de voitures, de camions et d'avions.

Les principales revendications des syndicats sont :

  • L'égalité de traitement et un traitement équitable, sans discrimination, représailles, favoritisme ou harcèlement;
  • Le respect de l'ancienneté dans les contrats, les heures supplémentaires et les périodes de vacances;
  • Des mesures de sécurité adéquates, avec de la formation, des équipements de protection, des normes écrites et la responsabilisation.

L'USW représente les travailleurs de plusieurs autres fabricants de pneus, comme Goodyear, Cooper, Michelin et Bridgestone. Les salaires sont sensiblement plus élevés là où les syndicats sont présents.

Lors de la conférence mondiale du caoutchouc d'IndustriALL Global Union qui s'est tenue à Pittsburgh en septembre, des représentants de syndicats du secteur ont publié une déclaration collective de solidarité avec les travailleurs de Géorgie. En Corée du Sud, le Syndicat coréen des travailleurs de la métallurgie (KMWU), affilié à IndustriALL, représente 3.700 travailleurs de Kumho, et ceux-ci ont envoyé un message de solidarité aux travailleurs américains, en les encourageant à voter pour le syndicat.

"Les travailleurs de Kumho Tire de Corée sont tous affiliés au Syndicat coréen des travailleurs de la métallurgie pour défendre les droits des travailleurs. Nous soutenons votre combat pour la création avec l'United Steelworkers, d'un syndicat à l'usine Kumho Tire des États-Unis. 

"Nous exhortons la direction de l'usine Kumho Tire de Géorgie à respecter le droit légitime des travailleurs à la liberté syndicale et à la négociation collective."

Kumho est lourdement endetté auprès d'institutions financières qui ont pris le contrôle de l'entreprise il y a sept ans. Son principal créancier est la Banque de développement de Corée, ce qui veut dire que le gouvernement coréen pèse d'un poids énorme sur l'avenir de l'entreprise.

Les gouvernements américain et sud-coréen discutent actuellement du futur accord de libre-échange entre leurs deux pays. Des violations des droits des travailleurs par une entreprise d'État pourraient susciter une opposition du public à cet accord.

IndustriALL a écrit au gouvernement coréen pour lui enjoindre de veiller à ce que cette entreprise respecte les droits des travailleurs. Il a également écrit à l'entreprise et envoyé un message de solidarité aux travailleurs.

Le Secrétaire général adjoint d'IndustriALL, Kemal Özkan, a déclaré :

"Les travailleurs de l'usine de Macon ne doivent pas écouter la propagande de l'entreprise et voter pour leur représentation syndicale. Ce n'est qu'ainsi que vous pourrez obtenir et conserver des conditions de travail décentes.

"Le mouvement syndical mondial soutien vos revendications en matière de dignité et de respect au travail, et nous exigeons que le gouvernement coréen agisse immédiatement pour mettre fin à la campagne antisyndicale."

Agissez !

Cliquez sur le bouton en haut de la page pour envoyer un message de solidarité. Vous pouvez aussi imprimer une copie de l'affiche, photographier des membres de votre syndicat l'arborant et envoyer le tout à Kevin Johnsen, à l'United Steelworkers, pour exprimer votre soutien.