• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
Négociations avec Whirlpool

Négociations avec Whirlpool

Whirlpool signe un accord-cadre avec les travailleurs en Europe

24.03.2016

Le fabricant d’électro-ménager Whirlpool a signé un accord-cadre qui couvre 24.000 salariés.

Lors d’une réunion à Rome le 18 mars 2016, des représentants des travailleurs de Whirlpool et Indesit en Europe ont conclu un accord avec la direction de l’entreprise pour la mise en place d’un Conseil d’entreprise pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique. L’accord entre en vigueur le 1er juillet 2016.

La direction a accepté d’incorporer tous les amendements à l’accord soumis par le comité spécial de négociation du Comité européen des salariés de Whirpool (Whirlpool European Employee Committee - WEEC), augurant d’une nouvelle ère de collaboration sociale au sein de l’entreprise.

La société américaine Whirlpool a acquis 100% des actions du géant italien de l’électro-ménager Indesit fin 2014, doublant ainsi sa présence en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. L’entreprise fabrique des appareils tels que des réfrigérateurs et congélateurs, des machines à laver et des plaques de cuisson.

Cette acquisition a conduit à une série de licenciements, en particulier en Italie, et Whirlpool et Indesit ont été soumis à des actions de grève de la part des syndicats. Après qu’un accord sur le plan industriel pour l’Italie a été signé le 24 juillet 2015 par le gouvernement, les syndicats et Whirlpool, les relations avec l’entreprise ont connu une amélioration.

Kan Matsuzaki, Directeur d’IndustriALL pour les secteurs de l’informatique, électricité et électronique ainsi que de la construction navale et la démolition des navires a déclaré :

“C’est un pas dans la bonne direction qu’a accompli l’entreprise en signant l’accord et en adoptant les amendements proposés par le WEEC. La période qui a suivi l’acquisition d’Indesit a été difficile et a mené à des conflits sur les licenciements. Je suis convaincu que cet accord signifie que l’entreprise reconnaît le rôle des syndicats et que l’on aboutira à une meilleure communication.”

Le coordinateur européen d’IndustriALL au WEEC, Gianni Alioti, a indiqué :

“Nous sommes heureux de la formulation de l’accord, qui est conforme aux Directives européennes concernées. Il comporte un certain nombre d’avantages par rapport à de nombreux autres accords de CEE. Celui-ci prévoit la participation pleine et entière des représentants des travailleurs, y compris ceux de Russie, d’Afrique du Sud et de Turquie. Ceci va promouvoir l’intégration des différentes cultures des salariés de Whirlpool”