• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr

EDF

02.07.2018

Cet accord international est le fruit de l’engagement de toutes les parties prenantes dans la négociation. Il résulte d’une méthode de co-construction et de négociation avec 11 fédérations syndicales nationales des sociétés du Groupe EDF et deux fédérations syndicales mondiales, IndustriALL Global Union et ISP. Les 13 fédérations seront signataires de cet accord.

Il comprend plusieurs engagements importants et innovants en matière de responsabilité sociale, comme par exemple

  • la transparence fiscale
  • la protection des lanceurs d’alerte
  • la lutte contre la corruption et les fraudes
  • la lutte contre la violence et le harcèlement au travail
  • le devoir de vigilance à l’attention des sous-traitants et des fournisseurs
  • l’égalité entre les femmes et les hommes
  • la lutte contre les discriminations relatives à l’orientation sexuelle

Plus globalement cet accord promeut les droits humains, la diversité, la santé-sécurité, le développement des compétences, ou encore la protection sociale des salariés et des sous-traitants partout où le Groupe est implanté, ainsi que le principe d’une transition juste vers des économies écologiquement durables.

Ce nouvel accord Groupe vient remplacer un précédent accord sur la responsabilité sociale et environnementale d’EDF signé en 2005 et renouvelé en 2009. EDF était alors l’une des premières multinationales à se doter d’un tel dispositif. L’objectif de ce nouveau texte est d’intégrer de nouvelles exigences sociales pour les salariés, et d’accompagner le développement international d’EDF, en cohérence avec les valeurs de service public de l’entreprise. Il est complémentaire des 6 objectifs de responsabilité d’entreprise d’EDF en faveur de la transition énergétique et de la stratégie du Groupe Cap 2030. La mise en application de l’accord sera garantie par un comité de suivi mondial.

L’ACM EDF CONCRETEMENT :

Accord signé le 29 mai 2018

Syndicat concerné dans le pays d’origine : FCE-CFDT, France