• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Voilà le message envoyé par DIAM

En Turquie, DIAM congédie 80 syndiqués par texto

26.06.2017

La multinationale française DIAM, spécialisée dans les "solutions Merchandising", a licencié 80 travailleurs syndiqués dans son usine de Turquie après une campagne de syndicalisation.

"Nous croyons savoir que vous avez participé à la grève illégale dans l'établissement pendant 7-9 jours. Vous avez arrêté le travail. Vous avez tenté de persuader d'autres travailleurs d'arrêter le travail. Vous avez violé leur liberté de travailler. Du fait de vos agissements illégaux, votre contrat de travail est résilié au 15 juin 2017."

Tel est le sinistre message que DIAM a envoyé par texto pour licencier les travailleurs syndiqués de son usine de Turquie où sont fabriqués des présentoirs pour de grandes marques.

Les travailleurs s'étaient mis en grève après que leurs collègues eurent été renvoyés pendant une campagne de syndicalisation de notre affilié Birleşik Metal-İş.

Comme c'est devenu la règle en Turquie, Birleşik Metal-İş a organisé les travailleurs et a été homologué par le ministère du Travail, ce qui lui donne le droit de représenter les travailleurs. Mais, plutôt que de négocier avec les représentants des travailleurs, la filiale turque de DIAM, Diam Vitrin Tasarım Hizmetleri Ambalaj San. Tic. Ltd. Şti, a licencié cinq dirigeants syndicaux.

IndustriALL Global Union et IndustriALL Europe ont écrit à la société-mère en France pour lui demander de faire en sorte que sa filiale respecte les normes fondamentales de l'OIT sur le droit d'organisation et réintègre les travailleurs licenciés.

Au lieu de cela, l'entreprise a licencié dix autres travailleurs et contesté l'homologation du syndicat devant la justice. Lorsque les travailleurs se sont mis en grève pour protester contre les licenciements, ils ont été licenciés par texto.

DIAM est une multinationale spécialisée dans la fabrication de présentoirs et de vitrines pour produits cosmétiques vendus en magasins. Parmi ses clients figurent Chanel, Cartier, Calvin Klein, Clinique, Dior, Estée Lauder, Dolce Gabana, Gucci, Givenchy, Maybelline, Guerlain, Lancôme, Louis Vuitton et Valentina.

L'usine turque produit principalement pour L'Oréal et Dior.

Pour le Secrétaire général adjoint d'IndustriALL Kemal Özkan :

"Les multinationales qui produisent pour le marché européen ont pris l'habitude de se fournir en Turquie en raison de sa proximité avec l'Union européenne et de ses normes de fabrication.

"Il est aussi courant que ces firmes respectent les droits au travail dans leur pays d'origine mais participent à une répression brutale en Turquie. Elles externalisent la répression syndicale, avec la complicité d'un gouvernement hostile aux syndicats.

"Nous ne pouvons le tolérer. IndustriALL va cibler les marques dont les articles sont produits par DIAM en Turquie et dénoncer la répression des syndiqués."