• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
Le Directeur exécutif d'ACT Frank Hoffer, la Secrétaire générale adjointe d'IndustriALL Jenny Holdcroft, et le P-DG de Tchibo Thomas Linemayr à la réunion du G-20.

Le Directeur exécutif d'ACT Frank Hoffer, la Secrétaire générale adjointe d'IndustriALL Jenny Holdcroft, et le P-DG de Tchibo Thomas Linemayr à la réunion du G-20.

IndustriALL présente ACT au G-20

19.05.2017

ACT, l'initiative lancée par IndustriALL auprès des grandes marques afin d'obtenir des salaires de subsistance dans les chaînes d'approvisionnement de la confection, a été présentée en tant que modèle pour des chaînes d'approvisionnement mondiales durables à la réunion des ministres du Travail et de l'Emploi du G-20 qui se tenait cette année en Allemagne.

Les initiatives et politiques contribuant au travail décent par la création de chaînes d'approvisionnement mondiales durables étaient un des thèmes de cette réunion du G-20 des 18 et 19 mai.

Dans sa présentation de l'ACT aux côtés du P-DG de Tchibo, Thomas Linemeyer, la Secrétaire générale adjointe d'IndustriALL Jenny Holdcroft a expliqué aux ministres du Travail du G-20 pourquoi ce processus constitue la meilleure chance d'obtenir des salaires de subsistance dans les chaînes d'approvisionnement mondiales de l'habillement par le biais d'une négociation à l'échelle de l'industrie liée aux pratiques d'achat des marques.

Elle a souligné la nécessité de fixer des salaires plus élevés pour l'ensemble de l'industrie afin d'empêcher des producteurs ou des marques de négocier séparément des prix inférieurs en bradant les salaires.

Dans une situation de chaînes d'approvisionnement mondiales, dans laquelle les acheteurs, en haut de la chaîne, sont ceux qui déterminent la répartition de la valeur au long de la chaîne et ce que recevront en finale les travailleurs, il est essentiel de réformer les pratiques d'achat vers une négociation au niveau de l'industrie.

En reliant la négociation collective entre syndicats et employeurs au niveau de l'industrie nationale aux pratiques d'achat des marques, le processus ACT instaure un cadre propice à d'authentiques relations professionnelles dans la chaîne d'approvisionnement. Par cette négociation pour toute l'industrie, les travailleurs peuvent obtenir un salaire suffisant pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs familles, et il est possible par la même occasion de définir la nature spécifique de l'industrie, la durée du travail, la productivité, et d'autres éléments influençant les salaires.

Après sa présentation par IndustriALL et Tchibo, l'initiative ACT a été citée dans la déclaration finale des ministres du Travail du G-20 en tant qu'exemple du rôle essentiel que jouent les partenaires sociaux dans la lutte contre les inégalités, l'élimination de la pauvreté et la progression de salaires durables.

Pour la première fois, le processus ACT va créer un système qui, en surmontant les obstacles structurels à des salaires de subsistance, pourrait réellement augmenter les salaires des travailleurs de la confection sur un mode évolutif, durable et contraignant,

a déclaré Jenny Holdcroft.

ACT permet à IndustriALL et aux grandes marques de joindre leurs forces et d'avoir ainsi suffisamment de poids pour se faire entendre pour que la question des salaires de subsistance intéresse l'industrie et les gouvernements,

a déclaré Thomas Linemayr.

ACT est un programme ambitieux, et nous savons qu'il exigera du temps et de la patience. C'est pourquoi nous avons besoin de tout le soutien que peuvent nous apporter les gouvernements et les parties intéressées de leurs pays respectifs. Nous ne pourrons y arriver qu'ensemble.

John Ruggie, l'ancien Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la question des droits de l'homme, des sociétés transnationales et autres entreprises, a déclaré à propos d'ACT :

Elle illustre la promesse d'une action collective pour amener le changement. L'important est que des initiatives comme ACT ne sont pas simplement des contributions philanthropiques au développement isolées, mais aussi le résultat d'une prise de conscience des entreprises de leur responsabilité face aux risques les plus graves pour les droits de l'homme que présentent leurs chaînes d'approvisionnement.

En mettant cette responsabilité en exergue, ACT contribue aussi de manière critique au développement durable.