• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
Le Secrétaire général de l’IBB Ambet Yuson et le Secrétaire général adjoint d’IndustriALL Kemal Özkan

Le Secrétaire général de l’IBB Ambet Yuson et le Secrétaire général adjoint d’IndustriALL Kemal Özkan

Le Secrétaire général de l’IBB Ambet Yuson et le Secrétaire général adjoint d’IndustriALL Kemal Özkan

LafargeHolcim : dernière étape en vue d’un Accord-cadre mondial

13.07.2017

Ce 12 juillet 2017, LafargeHolcim et les fédérations syndicales internationales IndustriALL et IBB ont signé un protocole d’entente (PE) à Zurich, qui représente la dernière étape en vue d’un Accord-cadre mondial (ACM). Ce PE est un prélude à l’ACM pour réaffirmer l’engagement à un accord complet, à signer dans le courant de cette année.

Les trois parties étaient convenues plus tôt dans l’année d’entamer des discussions, de négocier et de conclure un ACM en 2017. Cet accord confirme que les travailleurs et travailleuses sont au cœur du succès de LafargeHolcim et que son ambition est de créer un espace qui soit sûr, diversifié, inclusif et respectueux, où toute personne puisse apprécier de venir travailler

L’objectif de l’ACM est de mettre en place et mener un dialogue social constructif et responsable entre l’entreprise et les fédérations syndicales internationales.

Après la fusion de Lafarge et de Holcim, IndustriALL Global Union et l’IBB ont formé un Conseil syndical mondial (CSM) impliquant les syndicats présents partout dans le monde chez LafargeHolcim. Par le truchement d’une décision démocratique du CSM, une campagne efficace a été menée et couronnée de succès, dont l’une des revendications identifiées était d’aboutir à un ACM.

Entretemps, LafargeHolcim a signé un nouvel accord en mars 2017 pour la création d’un Conseil d’entreprise européen (CEE). L’objectif d’un ACM a été réaffirmé et a reçu le soutien de l’Assemblée générale des actionnaires de LafargeHolcim en mai 2017.

Durant le processus de négociation, une série de consultations a eu lieu avec les affiliés concernés et un certain nombre de commentaires et suggestions ont été formulés et adjoints. Il reprend les principales conventions de l’OIT, la notion de neutralité par rapport au fait syndical, un champ d’application qui couvre tous les sites d’activité de l’entreprise, l’accès à tous les sites, la Conférence annuelle de LafargeHolcim (CALH) en tant que plateforme de dialogue au plan mondial et une procédure de résolution des conflits.

Lors de la signature du PE à Zurich, LafargeHolcim était représenté par Eric Olsen, PDG, et Caroline Luscombe, DORH ; notre Secrétaire général adjoint Kemal Özkan représentait IndustriALL et l’IBB était représentée par son Secrétaire général Ambet Yuson.

Kemal Özkan, Secrétaire général adjoint d’IndustriALL a déclaré à propos du PE :

"Un Accord-cadre mondial entre LafargeHolcim, IndustriALL et l’IBB sera maintenant une référence au niveau des industries des matériaux et aura un impact sur l’amélioration des conditions de travail et de vie de nos adhérents.

“C’est également un signal fort aux autres multinationales du secteur en vue de s’impliquer aux côtés de leurs principales parties prenantes et de leurs salariés. Notre travail consiste maintenant à nous assurer que cet ACM soit un succès avec une mise en œuvre et un suivi appropriés."

En vertu du PE, dans la période qui s’ouvre et dans le cadre des dispositions de l’ACM en matière de santé et sécurité qui reprennent des droits fondamentaux, IndustriALL Global Union et l’IBB vont élaborer un Accord mondial de santé et sécurité détaillé avec LafargeHolcim.

Le Secrétaire général de l’IBB, Ambet Yuson, a indiqué :

"La santé et la sécurité sur le lieu de travail sont une priorité pour les syndicats et constituent un domaine critique couvert par cet accord. Cette année encore, nous allons élaborer un accord mondial de santé et sécurité avec LafargeHolcim et l’entreprise a accepté de mettre sur pied un groupe de travail santé et sécurité. Nous nous réjouissons de pouvoir collaborer avec LafargeHolcim et nos affiliés de par le monde en vue de mettre en œuvre ces normes et nous remercions l’équipe de négociation qui a travaillé très patiemment pour amener cet accord à maturité.”

Caroline Luscombe, Directrice Organisation et Ressources humaines chez LafargeHolcim a déclaré :

“Nous progressons de manière positive vers la construction d’un schéma de relations chez LafargeHolcim basé sur la confiance réciproque. Cet accord contient des éléments importants pour l’approche sociale qui est la nôtre et constituera à coup sûr un pilier du dialogue social que nous aspirons à développer."

LafargeHolcim a été constitué à la suite de la fusion sur base égalitaire de Lafarge et Holcim en 2015 pour devenir le plus grand groupe du secteur des matériaux de construction, en particulier au niveau de la production de ciment et de béton. Le groupe, basé en Suisse, emploie plus de 90.000 salariés directs et déploie des activités dans environ 80 pays.

Étaient également présents à la signature les membres de l’équipe de négociation : Feliciano Gonzalez, Chef des relations du travail et des politiques sociales de LafargeHolcim, Vincent Giard,  ‎Responsable relations sociales et politiques sociales du Groupe ‎LafargeHolcim, Fiona Murie, Directrice de l'IBB pour la Santé et la Sécurité et l’Industrie de la Construction ainsi que Matthias Hartwich, Directeur d’IndustriALL pour l’ingénierie mécanique et les industries des matériaux.