• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Des adhérents de Lastik-Is réunis en piquet à l’usine Roma Plastik du Groupe Egger à Gebze, en Turquie.

Le groupe Egger maintient ses pratiques anti-syndicales dans son usine turque

12.03.2015

La filiale turque de l’entreprise de matériaux de construction originaire d’Autriche, le Groupe Egger, maintient ses tactiques anti-syndicales et ses licenciements au sein de son usine Roma Plastik de Gebze. 

Dès lors que l’affilié d’IndustriALL Lastik-Is a recruté avec succès la majorité de la main d’œuvre de Roma Plastik à la fin de l’an dernier, la direction locale a réagi en mettant à la porte des syndiqués. Un total de 14 personnes ont été jetées dehors à ce jour.

De plus, la direction locale persiste à menacer de renvoi et de punition ceux qui voudraient rejoindre le syndicat. Si les syndiqués quittent Lastik-Is, Roma Plastik leur promet qu’il leur sera octroyé des primes supplémentaires équivalant à trois mois de salaire.

Entretemps, le Ministère turc du Travail et de la Sécurité sociale a produit une certification officielle qui confirme que Lastik-Is possède une majorité légale suffisante pour lui permettre de prétendre être partie aux négociations collectives au sein de Roma Plastik.

Dans une lettre envoyée en Autriche au président de l’entreprise, Michael Egger, le Secrétaire général d’IndustriALL, Jyrki Raina, écrit :

“Je vous engage à user de votre autorité auprès de la direction locale de Roma Plastik afin qu’elle s’abstienne immédiatement de toute forme de pression sur les syndiqués par rapport à leur libre choix d’adhésion et qu’elle entame un dialogue constructif avec Lastik-Is pour la mise en œuvre de relations de travail et de conditions de travail équitables.”

Dans sa réponse, la direction centrale prétend qu’il s’agit d’une prérogative de la direction locale qui échappe au siège du groupe situé au Tyrol, en Autriche. Pour IndustriALL, cette réponse n’est pas crédible.

Lastik-Is poursuit son action au sein de l’usine et dans le même temps, IndustriALL et son affilié autrichien, PRO-GE, en collaboration avec l’Internationale des Travailleurs du Bâtiment et du Bois (IBB) et son affilié GBH, continuent à faire pression sur le Groupe Egger pour qu’il réintègre les travailleurs licenciés et reconnaisse Lastik-Is.

“Si le groupe Egger persiste à faire la sourde oreille par rapport aux violations des droits syndicaux en Turquie, nous allons intensifier notre campagne en nous adressant à ses clients du secteur de la construction,” a indiqué Kemal Özkan, Secrétaire général adjoint d’IndustriALL.