• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Loading...

La réunion du Comité des femmes a eu lieu le 26 avril, dans l’enceinte de l’Organisation international du travail (OIT), située à Genève, en Suisse.

Les femmes d’IndustriALL établissent des priorités d’action

27.04.2017

Le Comité des femmes d’IndustriALL s’est réuni à Genève, en Suisse, le 26 avril, afin d’établir un plan d’action pour le futur immédiat.

Il s’agit de la première réunion du Comité des femmes depuis la tenue du Congrès d’IndustriALL, en octobre 2016, à Rio, où l’objectif de 40% de représentation des femmes dans les organes de décision d’ici à 2020 a été inscrit dans les statuts d’IndustriALL.

« Nous avons progressé rapidement et sommes dans une bonne position pour avancer encore plus vers nos objectifs », a indiqué Jenny Holdcroft, Secrétaire générale adjointe d’IndustriALL. « En tant que collègues, nous n’avons pas à en assumer toute la responsabilité; celle-ci doit être également endossée par le Comité exécutif ».

Les nouvelles coprésidentes du Comité sont Michele O’Neil (Australie) et Monica Veloso (Brésil). Les participants ont tout d’abord approuvé le mandat fixant le but et le rôle des Comités des femmes au sein d’IndustriALL.

Les priorités

Le Comité des femmes a approuvé les priorités suivantes, fondées sur le travail déjà réalisé dans les régions:

  • Autonomiser les femmes à travers l’éducation, la formation et le mentorat, afin:

      - d’accroître la participation des femmes au sein des syndicats,

      - d’augmenter la représentation et le leadership des femmes,

  • Promouvoir l’égalité au travail et dans les syndicats, y compris en s’attaquant à l’écart de rémunération,  
  • Supprimer les violences faites aux femmes,
  • Organiser davantage de femmes,
  • Traiter de la question des travailleuses précaires,
  • Protéger la maternité.

Les participants ont également demandé à ce que soient étudiés des moyens permettant de mieux partager les informations et les expériences pour apprendre les uns et des autres. D’autres ont souligné que le Comité devait en priorité organiser les femmes, notamment celles qui sont jeunes.

Le plan d’action

Parmi les principaux résultats de la réunion, les participants ont donné pour mission à IndustriALL de travailler sur 4 principaux points d’action:

  1. Que chaque secteur élabore des plans pour identifier et travailler sur les questions relatives aux travailleuses en son sein, ainsi que la représentation et la participation des femmes dans les activités sectorielles,
  2. De demander à chaque région d’élaborer son propre plan pour accroître la participation et la représentation des femmes de la région dans les structures d’IndustriALL,
  3. De recueillir les données relatives aux positions des femmes dans les secteurs ainsi qu’au sein des affiliés,
  4. D’établir un rapport identifiant les ressources allouées aux femmes.  

Armelle Seby, Coordinatrice Programme Genre, a souligné le travail réalisé par IndustriALL pour promouvoir la participation des femmes, dont font partie les comités régionaux des femmes et les comités nationaux des femmes d’IndustriALL dans plus de 20 pays. Elle a exposé le travail effectué par IndustriALL en matière d’organisation des femmes et d’intégration des questions relatives aux femmes dans l’ensemble des activités syndicales, et non pas à travers des structures distinctes composées de femmes. Elle a mis en exergue les campagnes menées avec succès par IndustriALL, comme celle sur la protection de la maternité en Asie du Sud-Est.

IndustriALL a également renforcé la position des femmes à travers des programmes d’éducation visant à accroître leurs compétences et à améliorer les conventions collectives, afin que ces dernières tiennent compte des questions relatives aux femmes.

La représentation des femmes au sein d’IndustriALL

Alors que les femmes sont bien représentées dans les projets d’IndustriALL, à hauteur de 35 pour cent, ce pourcentage est beaucoup moins élevé au niveau des réseaux mondiaux des entreprises (11 pour cent), et des réunions sectorielles mondiales (15 pour cent), indiquant que de gros efforts d’amélioration doivent être réalisés.

Le Secrétaire général d’IndustriALL, Valter Sanches, a déclaré:

« Le quota de 40 pour cent est un moyen et non pas un objectif. Nous luttons pour l’équité. Pour y parvenir, nous devons renforcer le pouvoir d’action des femmes et avoir davantage de femmes aux postes de direction ».

A présent, 32 pour cent des femmes sont membres titulaires du Comité exécutif d’IndustriALL. Jusqu’à aujourd’hui, seule une région, à savoir l’Amérique du Nord, a atteint et dépassé l’objectif de 40 pour cent, avec 44 pour cent de femmes.

Holdcroft a conclu la réunion en indiquant:

« Le Comité des femmes a fait un très bon départ. Nous avons établi des priorités et décidé de mesures immédiates à prendre pour atteindre l’objectif établi de 40 pour cent de représentation des femmes ».