• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Les syndicats australiens luttent contre des coupes d’un sous-traitant au sein d’une raffinerie de gaz

02.11.2017

Le géant du pétrole et du gaz ExxonMobil/Esso autorise un sous-traitant, UGL, à opérer des restrictions de salaires et de conditions d’emploi pouvant atteindre 30% et à introduire des roulements de prestations pénibles et au détriment des familles pour les travailleurs et travailleuses de Victoria, en Australie. En réaction, les travailleurs et travailleuses protestent devant l’usine de Longford, au sud-est de l’État de Victoria, dans le cadre d’une action menée 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Des membres des syndicats australiens affiliés à IndustriALL, AMWU, AWU et ETU, font campagne depuis juin pour sauvegarder leurs emplois et la pérennité des communautés dont ils font partie.

Ce sous-traitant, UGL, utilise des tactiques sournoises et des failles de la législation australienne pour essayer d’obliger 200 travailleurs et travailleuses à accepter une convention approuvée par une poignée à peine de travailleurs de l’ouest de l’Australie, sans lien avec eux et physiquement éloignés.

En cas d’acceptation, il en résulterait une diminution salariale de 30% pour les travailleurs et travailleuses du site de Longford ainsi qu’une réduction de leurs prestations sociales et congés annuels. Un roulement des prestations pénible et pénalisant pour les familles pourrait voir les travailleurs passer d’un système où l’on travaille une semaine sur deux à cinq semaines de prestations suivies de cinq semaines de repos.

Les syndicats australiens en lutte pour leurs adhérents déclarent dans un communiqué :

Une fois de plus, des multinationales viennent en Australie pour exploiter nos ressources, sans payer de taxes et en sabrant dans nos salaires. La région de Victoria se ressent déjà durement d’énormes pertes d’emplois, sabrer dans les salaires de ces travailleurs et travailleuses serait dévastateur pour l’économie locale.

Kemal Özkan, Secrétaire général adjoint d’IndustriALL déclare :

Le fléau qu’est le travail précaire tente d’étendre son emprise sur les travailleurs et travailleuses, mais les syndicats contre-attaquent. IndustriALL soutient cette campagne et appelle Esso à prendre ses responsabilités par rapport à sa chaîne d’approvisionnement et à engager de toute urgence un dialogue constructif.

Les travailleurs et travailleuses de Victoria assurent la maintenance et les opérations sur les plateformes terrestres et en mer. En dépit d’une richesse immense et de bénéfices qui s’envolent, Esso n’a payé aucune taxe sur les 8,5 milliards de dollars australiens engrangés en Australie l’an dernier.

Voici comment vous pouvez soutenir les actions de protestations de ces travailleurs et travailleuses :