• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Loading...

Les travailleurs et travailleuses de la confection du Pakistan montrent leur solidarité avec les victimes du Rana Plaza, appellent à des usines plus sûres et à la justice pour les victimes de l’incendie de Ali Enterprises.

Les travailleurs et travailleuses de la confection du Pakistan montrent leur solidarité avec les victimes du Rana Plaza, appellent à des usines plus sûres et à la justice pour les victimes de l’incendie de Ali Enterprises.

Les travailleurs et travailleuses de la confection du Pakistan montrent leur solidarité avec les victimes du Rana Plaza, appellent à des usines plus sûres et à la justice pour les victimes de l’incendie de Ali Enterprises.

Les travailleurs exigent la justice au troisième anniversaire de l’effondrement du Rana Plaza

26.04.2016

Ce 24 avril, les travailleurs et travailleuses ont rendu hommage au Bangladesh et au Pakistan à leurs morts et exigé une amélioration de la sécurité des usines et une punition pour les responsables de la tragédie au sein de l’usine de vêtements survenue il y a trois ans au Bangladesh.

Plus de 1.100 travailleurs et travailleuses ont péri et plus de 2.500 ont subi des blessures lors de l’effondrement de l’usine de l’immeuble Rana Plaza de Dacca le 24 avril 2013.

Les affiliés d’IndustriALL Global Union du secteur de la confection et du textile, ensemble avec ceux de la métallurgie, de la chimie et de la démolition des navires, se sont réunis sous la bannière du Conseil d’IndustriALL pour le Bangladesh (IBC) dans une chaîne humaine et à l’occasion d’une conférence de presse au Club national de la Presse à Dacca.

Au Pakistan, l’affilié d’IndustriALL, la centrale syndicale NTUF, a organisé un rassemblement et une conférence de presse au Club de la presse de Karachi pour apporter sa solidarité et exiger la justice pour les victimes, à la fois, du Rana Plaza et de l’incendie de Ali Enterprises au Pakistan, qui a coûté la vie à 254 travailleurs et travailleuses le 11 septembre 2012.

Les travailleurs et travailleuses qui manifestaient à Dacca ont fermement exigé que le gouvernement du Bangladesh entame le procès du propriétaire du Rana Plaza, car la justice en faveur des victimes décédées et blessées ne sera pleinement rendue que lorsque les personnes responsables auront été condamnées.

Les leaders syndicaux ont exprimé de sérieuses craintes quant au fait que de nombreuses usines de confection ne sont toujours pas en ordre de sécurité. Bien que l’Accord a livré de nombreuses améliorations à la sécurité des usines, il reste beaucoup à faire de la part des propriétaires des usines, des enseignes et du gouvernement.

La Secrétaire régionale d’IndustriALL pour l’Asie du Sud, Apoorva Kaiwar, a dit aux syndicats réunis qu’il était inacceptable que, même après Rana Plaza, les travailleurs de la confection restent confrontés à de sérieux défis pour exercer leur droit à la liberté syndicale et souffrent de salaires extrêmement bas et de conditions de travail médiocres. “IndustriALL se tiendra aux côtés de ses affiliés, en particulier dans le secteur du prêt-à-porter, et soutiendra de toutes les manières possibles les actions menées par l’IBC,” a-t-elle dit.

Christina Hajagos-Clausen, la Directrice d’IndustriALL pour le textile et la confection, a fait part de la solidarité des affiliés d’IndustriALL des secteurs du textile et de la confection partout dans le monde et a appelé les travailleurs et travailleuses à renforcer leur unité.

La Directrice politique Jenny Holdcroft a indiqué : “Nous ne tolérerons jamais que ce qui s’est passé au Rana Plaza soit oublié. Grâce à la solidarité de tous les syndicats de l’IBC, non seulement ceux du secteur de la confection, mais aussi ceux de la sidérurgie, de la démolition des navires et de la chimie, nous sommes forts. La plupart des travailleurs et travailleuses de la confection n’ont pas encore de syndicat et il est de notre responsabilité de les syndiquer.”

Le Président de l’IBC, Nazrul Islam Khan, a salué les efforts d’IndustriALL visant à faire indemniser les victimes ainsi que le soutien solidaire jamais démenti pour obtenir justice en faveur des victimes du Rana Plaza et des droits syndicaux pour les travailleurs et travailleuses de la confection.