• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Le Secrétaire général adjoint d’IndustriALL, Kemal Özkan

Métallurgistes coréens envoyant des messages de solidarité

Métallurgistes coréens envoyant des messages de solidarité

Métallurgistes coréens envoyant des messages de solidarité

Les verriers turcs obtiennent d’importantes hausses salariales après avoir mené une action sans précédent

12.06.2017

Après avoir occupé neuf usines, les verriers employés dans les fabriques de verre appartenant au groupe Şişecam, en Turquie, ont signé une convention collective prévoyant d’importantes hausses salariales.

Près de six mille membres de l’affilié à IndustriALL Global Union, Kristal-İş, ont remporté une importante victoire après avoir occupé neuf fabriques de verre détenues par Şişecam à travers le pays.

Ne pouvant accepter l’offre salariale de l’employeur, le syndicat avait annoncé son intention de faire grève le 24 mai. Néanmoins, afin de soutenir l’employeur, cette grève avait été interdite par le gouvernement turc pour des raisons de sécurité nationale.

Aussi, les travailleurs ont décidé de rester dans leurs fabriques jusqu’à ce que leurs revendications aient été satisfaites. Ils ont maintenu leurs trois quarts et dressé des tentes sur le terrain des usines ou dormi à l’intérieur de la cantine à la fin du dernier quart. Ils étaient soutenus par leurs familles, qui leur apportaient de la nourriture, et qui ont aidé à rallier une grande partie de la communauté à leur cause. Ils ont également bénéficié du soutien de politiciens locaux, de chefs religieux et d’hommes d’affaires modestes.

Les affiliés à IndustriALL ont envoyé des messages de soutien et de solidarité aux travailleurs. IndustriALL a écrit à la compagnie pour exhorter ses dirigeants à s’abstenir de commettre des actes d’intimidation et de harcèlement, et à négocier avec les travailleurs.

Après treize jours d’action, la compagnie a accepté de rencontrer les représentants des travailleurs. Après trois sessions de négociation, une convention collective globale d’une durée de deux ans a été signée, le 8 juin, entre le syndicat et l’employeur.

La convention prévoit des primes de quart pour le travail de nuit, une allocation de congé et vestimentaire, une indemnité de déplacement ainsi qu’une augmentation salariale importante. Les travailleurs mal rémunérés ont obtenu la plus forte hausse; l’augmentation moyenne étant de 16,3 pour cent.

Le Secrétaire général adjoint d’IndustriALL, Kemal Özkan, a déclaré:

« Je suis très impressionné par le courage et la détermination des verriers qui ont permis d’aboutir à cette victoire remarquable. Même dans des pays comme la Turquie où les droits d’organiser les travailleurs sont limités, nous pouvons gagner si nous sommes unis et opposons une forte résistance.

« Les fabriques de verre Şişecam font partie d’une multinationale très prospère ayant récemment augmenté ses bénéfices de 164 pour cent. Ils peuvent se permettre de payer un salaire décent ».

Dans une déclaration annonçant le résultat, le syndicat a expliqué:

« Face au blocage des négociations contractuelles, l’employeur devait faire face à la ferme volonté des verriers, et le contrat a été conclu.

« Nous remercions tous nos membres ».

Un des travailleurs de l’usine a indiqué:

« Nous avons attendu dans l’enceinte de la fabrique pendant trois jours, nous ne sommes pas rentrés chez nous, nous n’avons pas vu nos enfants. Notre patron a vu que nous étions unis et déterminés.

« Maintenant nous comprenons qu’aucune force ne peut nous résister si nous menons une lutte consciente et organisée. J’ai remporté ma victoire, mais si nous étions encore mieux organisés, nous obtiendrions plus de droits ».