Jump to main content
IndustriALL logotype
Article placeholder image

Un jugement qui fera date contre Rio Tinto en Mongolie

15 October, 2013La Cour suprême de Mongolie a ordonné à Rio Tinto de réintégrer une salariée licenciée abusivement et de lui verser une indemnisation.

Gantuya avait été licenciée pour avoir protesté contre la discrimination en matière de rémunération des salariés mongols. Cette inégalité de rémunération entre ressortissants mongols et expatriés est de l'ordre de 3 millions MNT pour les travailleurs mongols de Rio Tinto à 30 millions MNT pour les expatriés, s'agissant du salaire mensuel moyen.

Le ministère du Travail a confirmé que Oyu Tolgoï et Rio Tinto violent l'article 8.1 de l'accord OTIA "de la manière la plus flagrante et gratuite et n'ont jamais rien fait pour respecter cette obligation". La Cour suprême a statué que le licenciement de Gantuya était injuste et illégal.

L'arrêt de la Cour suprême met un terme définitif à l'intransigeance et l'arrogance de Rio Tinto qui refusait d'appliquer les décisions de juridictions inférieures favorables à Gantuya. Rio Tinto a fait appel devant la Cour suprême et a perdu.

IndustriALL Global Union se réjouit de cette grande victoire, et son Secrétaire général adjoint, Kemal Özkan, déclare :

C'est une immense victoire, non seulement pour Sainkhuu Gantuya, mais pour tous les travailleurs de Mongolie, en particulier ceux de Oyu Tolgoï. C'est un revers grave et marquant pour Rio Tinto, surtout dans le contexte de la campagne mondiale qu'IndustriALL Global Union mène contre elle.