• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru
Le réseau syndical des fournisseurs d’Inditex

Le réseau syndical des fournisseurs d’Inditex

Newly elected trade union coordinators

Newly elected trade union coordinators

Le réseau syndical des fournisseurs d’Inditex Newly elected trade union coordinators

Vietnam : Lancement du réseau syndical des fournisseurs d’Inditex

14.11.2016

IndustriALL Global Union a tenu, avec le soutien de la Fondation Friedrich-Ebert-Stiftung, un séminaire de deux jours à Da Nang avec les syndicats de base des fournisseurs d’Inditex au Vietnam.

Inditex possède 130 usines au Vietnam employant environ 150 000 travailleurs au total, qui fabriquent des produits pour ses sept marques commerciales : Zara, Pull&Bear, Massimo Dutti, Bershka, Lefties, Oysho et Zara Home.

Les syndicats participant au séminaire provenaient des provinces de Bac Giang, Hai Duong, Thanh Hoa, Da Nang, Ho Chi Minh, Long An, Binh Duong et Dong Nai. Ont également participé à la réunion, la Confédération générale du travail du Vietnam (VGCL) et le Syndicat national des travailleurs du textile et de la confection.

Tran Van Ly, vice-président de la VGCL, a ouvert le séminaire en invitant les syndicats locaux à commencer par partager et coordonner les informations, puis à élaborer des stratégies en matière de négociation collective au niveau sectoriel. 

« L’accord-cadre mondial entre IndustriALL et Inditex donne une assise aux syndicats vietnamiens de l’industrie du textile et de la confection pour organiser collectivement leur travail, a ajouté Christina Clausen, Directrice d’IndustriALL pour l’industrie du textile et de la confection. 

« Ceci est fondamental pour la construction de relations saines et démocratiques entre les partenaires sociaux ».

Le réseau national des fournisseurs d’Inditex nouvellement lancé était en voie de constitution depuis l’année 2015 au cours de laquelle IndustriALL a organisé un atelier sur l’organisation des travailleurs dans la chaîne d’approvisionnement mondiale ayant abouti à la création d’un réseau septentrional et d’un réseau méridional, qui constituent la base du réseau national. Les personnes élues ont pour mandat de représenter et de mettre en œuvre le plan d’action du réseau national. 

Notre collègue Duyen, représentante du réseau méridional, a indiqué : « Au début, je me sentais nerveuse d’assumer cette responsabilité mais je sais que ce réseau sera utile pour notre travail au Vietnam, étant donné qu’il est primordial de réunir les syndicats dans le secteur pour traiter des sujets de préoccupation commune ».

Animés de l’esprit de dialogue social et de la construction de relations du travail matures, Inditex et plusieurs de ses fournisseurs clés ont participé à la session du matin du 12 novembre, qui a commencé par une présentation générale du modèle d’achats et de durabilité de la compagnie aux niveaux mondial et local.

Les représentants du réseau ont attiré l’attention sur la nécessité pour les syndicats d’en être des membres actifs pour veiller à ce que les principes consacrés par l’accord-cadre mondial soient respectés sur le lieu de travail – les travailleurs doivent veiller activement au respect de leurs droits.

Le réseau a prié Inditex et ses usines d’approvisionnement d’appuyer son travail en vue de favoriser des relations du travail stables. Mme Ha, représentante syndicale nouvellement élue, a ajouté « Nous pensons que ce réseau permettra aux usines d’approvisionnement d’Inditex d’améliorer leurs relations du travail et, à ce titre, nous sommes convaincus que ce progrès augmentera l’attrait de fabriquer au Vietnam pour Inditex et d’accroître sa production ».

Au cours des deux jours, les participants ont discuté et analysé les tendances mondiales et nationales dans les industries de la confection, du textile et de la chaussure, sur la base de l’examen de la situation actuelle en matière de négociation collective, de productivité du travail, de salaire minimum et de salaire décent au Vietnam, ainsi que de pratiques d’achat des marques mondiales.

Do Quynh Chi, chercheuse indépendante, a présenté les résultats de son étude récente sur « la situation nationale des industries du textile, de la confection et de la chaussure, et la chaîne d’approvisionnement » qui met en évidence le développement industriel du Vietnam et ses implications pour les industries de la confection et de la chaussure.  

La Coordinatrice nationale de projet (CNP) de l’OIT, Ta Thi Bich Lien, a donné une vue générale de la négociation collective multi-employeurs dans le contexte du projet pilote de l’OIT et de la VGCL, ainsi que des enseignements tirés avec Hai Phong EZTU et Da Nang FOL. Le programme pilote soutient, à travers une approche participative, le renforcement des capacités des syndicats, la négociation collective multi-employeurs et le dialogue social, l’organisation des travailleurs.

Sur la base de ces présentations et des discussions qui en ont découlé, le réseau a fixé plusieurs objectifs clés:

  • Mobiliser les travailleurs en vue d’augmenter la densité syndicale,
  • Harmoniser les sujets relatifs à la négociation collective aux fins d’initier les travaux sur l’établissement des normes nationales,
  • Elaborer des programmes de formations en matière de négociation collective à l’intention des réseaux des syndicats de base,
  • Veiller aux échanges d’informations entre les syndicats locaux.