• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr
  • ru

Aux Philippines, les femmes d'IndustriALL réclament 120 jours de congé de maternité

29.09.2016

Les femmes des Philippines membres d'IndustriALL ont participé récemment à une séance d'auditions publiques sur la proposition de loi visant à porter le congé de maternité à 120 jours.

Cette audition était organisée par le comité des femmes, de l'enfance, des relations familiales et de l'égalité des sexes du sénat philippin. Des femmes d'IndustriALL Global Union avaient été invitées en tant que représentantes d'une organisation militante reconnue.

Quatorze personnes venant d'organismes gouvernementaux, du monde du travail, du patronat, de la société civile et d'autres parties prenantes ont échangé leurs points de vue pendant la réunion. La plupart se sont montrées favorables à un allongement du congé de maternité, bien que pour la confédération des employeurs, il aurait une incidence négative sur la productivité, la production et l'employabilité des femmes.

Cet argument a été réfuté par les organismes gouvernementaux, la commission de la fonction publique et le ministère du Commerce et de l'Industrie. Cependant, l'organisme de sécurité sociale a mis en garde quant aux effets de cette proposition sur la pérennité actuarielle du Fonds.

IndustriALL Women Philippines a souligné qu'alors que les Philippines se sont toujours efforcées d'être numéro un mondial en termes d'efficacité et de compétitivité, c'est exactement l'inverse qui se passe en matière de protection de la maternité. La loi sur les prestations de maternité date de 24 ans, elle ne répond pas aux normes internationales, en particulier à la convention 183 de l'OIT, et est à la traîne d'autres pays, y compris de voisins asiatiques.

Les statistiques officielles de la mortalité maternelle montrent que les Philippines sont incapables de respecter les engagements pris dans le cadre des Objectifs du millénaire pour le développement. Les résultats d'une étude réalisée par l'antenne d'IndustriALL en Asie du Sud-est montrant que l'allongement du congé de maternité aurait un impact très minime sur les entreprises ont été présentés en séance.

Les femmes d'IndustriALL ont mis les employeurs au défi de faire la preuve de leur attachement à la responsabilité sociale de l'entreprise en protégeant les femmes avant, pendant et après la grossesse et en reconnaissant leur rôle unique qui est de porter et d'allaiter la main-d’œuvre, les citoyens, les contribuables et les élus de demain.

Elles ont insisté sur le fait que la protection de la maternité doit être considérée comme un investissement plutôt qu'une dépense, parce qu'un congé plus long permet aux femmes de se remettre complètement de l'accouchement, ce qui est meilleur pour la santé de l'enfant. Des mères en bonne santé qui ont des bébés en bonne santé ne doivent pas s'absenter du travail. Avoir un enfant pousse les femmes à mieux faire, donc à devenir plus productives. Des femmes heureuses seront attachées aux entreprises qui prennent soin d'elles et de leurs familles.

La proposition d'un congé de maternité de 120 jours rémunérés doit encore être débattue, en présence des femmes d'IndustriALL en tant qu'organisation militante. IndustriALL Women est aussi membre du groupe de travail technique qui consolidera les propositions en un seul projet de loi qui sera soumis au débat ultérieur.

La proposition d'IndustriALL Women Philippines comporte les éléments suivants :

  • 120 jours de congé de maternité rémunéré
  • combinaison des congés de maternité prénatal et post-natal
  • prime de maternité pour quatre accouchements, non limitée aux quatre premières naissances  comme c'est le cas actuellement
  • toutes les femmes sont couvertes, y compris celles de l'économie informelle affiliées à un régime d'assurance de la fonction publique ou à un régime de sécurité sociale
  • protection contre la perte d'emploi et la discrimination