• Cet article est proposé en:
  • en
  • es
  • fr

Bosch

26.10.2012

Cet Accord cadre mondial intitulé « Principes de base de la responsabilité sociale de la société Bosch » conclu avec la multinationale des secteurs de l’automobile et de l’ingénierie basée en Allemagne a été signé par le Conseil d’entreprise européen du Groupe Bosch et la Fédération internationale des organisations de travailleurs de la métallurgie.

Indiquant qu’une priorité pour Bosch est que « les finalités économiques aient une dimension sociale et écologique » les principes de l’accord reposent sur les principales normes de l’Organisation internationale du Travail.

Au cœur de l’ACM, se retrouvent des dispositions concernant le droit à la liberté d’association et à la négociation collective, les droits des enfants, la santé et la sécurité professionnelles, l’égalité des chances et le rejet du travail forcé.

En plus de couvrir l’ensemble du Groupe Bosch, dont les activités sont reparties dans les secteurs des techniques automobiles, des techniques industrielles et des biens de consommation et techniques du bâtiment, l’accord stipule que l’entreprise exclura les fournisseurs dont il s'avérera qu'ils ne respectent pas durablement les principales normes de l’OIT.

L’ACM BOSCH CONCRETEMENT :

Accord signé le 2 mars 2004

Syndicat du pays d’origine: Conseil d’entreprise européen