Jump to main content
IndustriALL logotype

Colombie: la persécution syndicale continue à Tenaris

21 June, 2018Les travailleurs employés à Tenaris TuboCaribe, en Colombie, ont déposé une plainte auprès de l’OIT et manifestent depuis cinq semaines à l’extérieur de l’usine, à Carthagène, pour dénoncer les attaques systématiques commises par la compagnie contre le syndicat Sintratucar. 

Dans la plainte déposée auprès de l’Organisation internationale du travail (OIT) au début du mois, et lors des manifestations, les travailleurs colombiens dénoncent les attaques répétées commises par Tenaris, depuis octobre 2017, contre le droit à la liberté syndicale et à la négociation collective.

La persécution de Sintratucar a commencé après que la compagnie ait sanctionné le président de syndicat, Walberto Marrugo, pour avoir créé un groupe WhatsApp invitant les jeunes travailleurs employés à temps partiel à faire part de leurs conditions de travail.

Ceux-ci ayant révélé qu’ils n’étaient pas formés aux questions de sécurité et effectuaient des tâches qui les exposaient à des risques d’accidents au travail, la compagnie leur a laissé le choix entre quitter le syndicat ou perdre leur emploi.

Contraint par le Ministère du travail, sollicité par Sintratucar, Tenaris a entamé des négociations qu’elle avait jusqu’alors refusées.

La négociation n’a toutefois pas donné de bons résultats, la compagnie ayant fait une proposition inacceptable comprenant une clause indiquant qu’il n’y aurait aucune augmentation salariale et plus de stabilité de l’emploi.

Par ailleurs, la compagnie a suspendu sans solde durant sept jours sept dirigeants syndicaux pour avoir distribué une brochure sur la négociation collective.

De même, 31 autres responsables et affiliés ont été sanctionnés sans pouvoir toucher de salaire durant 210 jours.

La compagnie sanctionne également les travailleurs syndiqués qui refusent de faire des heures supplémentaires durant leurs jours de repos, leur supprimant jusqu’à trois jours de salaire.

En septembre 2017, IndustriALL Global Union a déposé une plainte contre Ternium (qui, comme Tenaris, fait partie du groupe Techint) auprès du Point de contact national de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) au Luxembourg, pour des violations des droits syndicaux au Guatemala. 

Dans la lettre qu’il a adressée, le 20 juin, à Paolo Rocca, PDG du groupe Techint, le Secrétaire général d’IndustriALL, Valter Sanches, a déclaré:

« Nous vous exhortons à intervenir immédiatement et à proposer une solution juste aux conflits se déroulant aux aciéries de Tenaris TuboCaribe, en Colombie, et Ternium, au Guatemala. IndustriALL est pleinement engagé, avec le Comité d’entreprise mondial Tenaris Ternium, à soutenir les travailleurs. IndustriALL réitère son attachement à établir un dialogue social solide et mûr avec Tenaris et Ternium, permettant aussi bien de prévenir que de résoudre les conflits, en plus que de créer des conditions de travail dignes au niveau mondial ».

Documents